Firefox OS : au carrefour des possibles ?

MobilitéOS mobiles
firefox-os-panasonic
1 0

Pour Mozilla, l’heure est à la transition sur le dossier Firefox OS. Au-delà des téléviseurs connectés, on perçoit des ouvertures dans l’Internet des objets.

Que reste-t-il de Firefox OS ?

La question se pose au regard de la transition amorcée par la fondation Mozilla, qui a décidé de prendre ses distances avec le marché des smartphones pour réorienter sa stratégie sur d’autres appareils connectés.

Pour ce qui est de Firefox OS sur les téléphones mobiles, il faut retenir l’échéance de mai 2016, qui correspondra à la dernière mise à jour officielle du système d’exploitation, plus de trois ans après la publication de la version 1.0.

Une première étape sera franchie dès le 29 mars : Mozilla n’acceptera plus les soumissions, sur sa place de marché dédiée, d’applications pour Android, desktop et tablette.

Sur vos écrans

À la même date, la fondation retirera de sa marketplace les apps qui ne prennent pas en charge Firefox OS (les autres seront encore acceptées a minima jusqu’en 2017).

La phase commerciale mise entre parenthèses sur un marché barré par Android et dans une moindre mesure iOS, un nouveau mouvement d’innovation s’est ouvert, toujours orienté à 100 % sur les technologies Web ouvertes.

En l’état actuel, la partie la plus concrète du chantier porte sur les téléviseurs, en partenariat avec Panasonic.

Cette alliance avait abouti, mi-2015, au lancement de plusieurs modèles Viera. Une deuxième fournée sera commercialisée cette année, en Ultra HD, de 40 à 65 pouces, avec une version de Firefox OS mise à jour pour améliorer la découverte de contenus (vidéos, chaînes, applications, sites Web), leur gestion et leur partage. Sur ce dernier point, une fonction permettra d’afficher, sur le téléviseur, une page ouverte dans le navigateur Firefox sur un smartphone Android.

Que sont-ils devenus ?

Au-delà du système d’exploitation, que deviennent ses artisans, dont Andreas Gal, à l’origine du projet Boot2Gecko dont Firefox OS est la marque commerciale ?

L’ingénieur allemand avait quitté le navire Mozilla à la mi-2015, emmenant avec lui deux autres collaborateurs de la fondation : Chris Jones et Michael Vines.

Il a récemment présenté le fruit de ses travaux : le hub Sense, destiné à la maison connectée et fondé sur une plate-forme qui analyse les usages de chacun pour personnaliser l’expérience. Le dispositif fonctionne grâce à une caméra qui reconnaît les personnes et les animaux.

Le projet, en cours de financement sur Kickstarter, a dépassé son objectif : il a récolté, à environ deux semaines du terme de la campagne, 160 000 dollars auprès de 700 contributeurs.

Dans un autre registre, il y a Li Gong. L’ex-président de Mozilla, parti quelques semaines avant Andreas Gal, a créé, en association avec James Ho (ancien directeur de l’activité mobile au sein de la fondation), Gone Fishing.

Cette start-up associe certaines briques de Firefox OS à des éléments d’Android pour développer un OS à destination des smartphones, des wearables et plus globalement de tous les appareils connectés à l’exception des ordinateurs.

Crédit photo : Mozilla


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur