FireWire 2 : ce qui va changer

Mobilité
Information - news

L’adoption de la version IEEE 1394b de FireWire par Apple ne devrait plus tarder : la norme est prête, les composants sont disponibles et la firme dispose d’une certaine avance sur ses concurrents. Découverte des secrets de l’IEEE 1394b avant son imminente introduction !

Mais quand GigaWire sera-t-il disponible ? GigaWire, dites-vous ? C’est sans doute le sobriquet donné par Apple à la norme IEEE 1394b, alias FireWire 2, dont on murmure qu’elle fournirait au moins 100 Mo/s de débit et la connexion de périphériques beaucoup plus distants (jusqu’à 100 mètres contre moins de 5 mètres en FireWire classique). Lorsqu’on sait que l’avenir de l’informatique est à l’accroissement de la consommation de bande passante et aux réseaux domestiques, on mesure l’impact de telles avancées. Les taux de transfert des disques durs sont en constante réévaluation (les disques Serial ATA de Seagate, par exemple, atteignent selon leur constructeur 85,3 Mo/s), les résolution affichées par les appareils de numérisation s’accroissent sans cesse… Pas de doute, une interface capable de soutenir des débits élevés serait une véritable aubaine. La deuxième mouture de FireWire, avec ses 800 Mbits/s, s’y apprête. Elle annonce même déjà bien plus (jusqu’à 3,2 Gbits/s) et certains fournisseurs ont déjà commencé à l’intégrer à leurs produits (voir édition du 4 juin 2002).

A en croire les communiqués, la fête ne s’arrêterait pas là : si le modèle de connexion point à point du nouveau FireWire n’a pas changé, celui-ci apportera, en plus du mode opératoire de l’IEEE 1394a (voir édition du 21 juin 2000), deux autres modes : le mode “Beta”, base du GigaWire, et un mode compatible 1394a et 1394b. Ces trois modes nécessiteront sans doute trois ports différents : le port actuel, un port dit “bilingue” et un port dit “Beta”. Les constructeurs pourront, au choix, utiliser l’un ou l’autre, le port Beta n’offrant pas la compatibilité avec l’actuelle prise FireWire et ne pouvant se connecter aux anciens équipements. Il faut également savoir que GigaWire assurera une vitesse invariable et continue dans les deux directions (en transmission comme en réception). L’avantage est énorme, les technologies concurrentes n’offrant que des vitesses de transmission fluctuantes. De même, la détection d’erreurs, plus robuste, permettra le montage de réseaux domestiques fiables en mesure d’interconnecter télévisions numériques, set-top boxes, lecteurs de DVD et autres magnétoscopes. Des associations jusque-là empêchées par l’absence de technologie autorisant à la fois les hautes vitesses, des taux d’erreurs faibles et un temps de latence garanti. Quant à Apple, elle a pris un train d’avance depuis qu’elle a racheté le spécialiste Zayante (voir édition du 5 avril 2002) et on espère la voir s’illustrer dans le domaine dès janvier, lors de la MacWorld de San Francisco !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur