Flame : une arme de cyber-sabotage conçue par les Etats-Unis et Israël

RégulationsRisquesSécurité

Selon le Washington Post, les services de renseignement des deux pays ont collaboré pour concevoir ce malware industriel. Cible : l’Iran et son projet de bombe nucléaire.

Les Etats-Unis et Israël ont développé en commun le malware sophistiqué Flame afin de ralentir les travaux de l’Iran accusé de développer l’arme nucléaire malgré les protestations internationales.

Cyber-espionnage, cyber-sabotage, cyber-guerre…On a cerné la vocation globale de ce “virus étatique”.

Sa conception constituait une riposte à une situation tendue d’un point de vue géo-stratégique.

Et elle aurait impliqué les services de renseignements des deux pays : National Security Agency, CIA pour les Etats-Unis et les services secrets militaires du côté d’Israël.

C’est la conclusion d’une enquête journalistique menée par le Washington Post sur la foi de témoignages anonymes d’anciens hauts responsables américains.

Des éditeurs de solutions de sécurité IT comme Kaspersky avaient fait une jonction entre le développement de Flame et Stuxnet, un autre malware industriel qui a fait parler de lui (en particulier en Iran).

Flame a nécessité cinq ans de développement dans le cadre d’un projet top secret américain baptisé Jeux Olympiques (“Olympic Games”) qui a obtenu le feu vert de Barack Obama.

Crédit photo : © Nabil BIYAHMADINE – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur