Flash s’incruste sur les Pocket PC

Cloud
Information - news

Macromedia annonce la disponibilité d’un lecteur Flash 5 pour les Pocket PC. En déployant ce format vectoriel devenu un standard de fait sur le Web, Macromedia coupe l’herbe sous les pieds de son concurrent direct Adobe avec son Live Motion et son format SVG.

Macromedia vient d’annoncer la disponibilité d’un player Flash 5 pour les Pocket PC sous Windows CE iPaq de Compaq, Cassiopeia de Casio et Jornada de Hewlett-Packard. Signalons tout de même qu’un lecteur Flash existe depuis déjà plusieurs mois sous BeIA (Internet Appliances), le système d’exploitation de BeOS pour périphériques Internet. Les environnement Windows (9x/NT/2000/CE), MacOS et IBM OS/2 ne sont pas les seuls à bénéficier du player. L’éditeur de Dreamweaver a également édité des versions adaptées aux systèmes propriétaires comme AOL TV, 3Com Audrey (voir édition du 18 octobre 2000), Microsoft WebTV, MSN Web Companion ou Sony eVilla. Le monde Unix n’est pas non plus délaissé. A travers un plug-in pour Netscape, le lecteur Flash se retrouve sous Linux, Sun Solaris et Irix de SGI. Certaines distributions Linux comme Corel, Caldera, Red Hat ou Mandrake l’incorporent en standard.

Un standard devenu incontournable sur le Web

Même si le monde Unix ne représente, toujours selon Macromedia, que 0,4 % du taux de pénétration, la stratégie de l’éditeur est de rendre universel le lecteur Flash, quelle que soit la plate-forme qui l’exploite. D’ailleurs, RealPlayer et QuickTime, les lecteurs multimédias respectifs de Real Networks et Apple, gèrent aussi le format Flash. Macromedia revendique plus de 330 millions d’utilisateurs de Flash dans le monde, soit plus de 96 % des machines des internautes, faisant du plug-in“le logiciel le plus distribué dans l’histoire du Web”.

Bref, un quasi-monopole qui, pour l’heure, laisse peu de chances au concurrent Live Motion 1.0 d’Adobe qui s’appuie sur le développement du format SVG pour étendre sa solution (voir édition du 9 juin 2000). Il est vrai que, malgré sa validation par le W3C, le consortium chargé des standards du Web, le SVG se distingue surtout par son extrême discrétion sur le Net.

Pour en savoir plus : Pour télécharger le lecteur Flash Pocket PC (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur