Fleur Pellerin veut faire de la France un paradis pour le financement participatif

EntrepriseManagement
fleur-pellerin-ministre-economie-numerique-barometre-ctoc-priceminister-rakuten

Baromètre CtoC (PriceMinister – La Poste) : La ministre déléguée chargée de l’Economie numérique a exposé la vision du gouvernement sur l’économie de partage, en présence d’entrepreneurs du Net impliqués sur ce segment.

Journal spéciale “quartier du Sentier” en plein coeur de Paris pour Fleur Pellerin qui a participé jeudi matin à la présentation du 8ème Baromètre CtoC établi par OpinionWay pour le compte de PriceMinister-Rakuten et Colissimo (groupe La Poste).

Outre la présence de dirigeants de PriceMinister (Pierre Kosciusko-Morizet et Olivier Mathiot), un panel de représentants de start-up dédiées à la “sharing economy” a participé : Frédéric Mazzella, (BlaBlaCar, covoiturage), Nicolas Ferrary (Airbnb, location entre particuliers) et Charles Egly (Prêt d’Union, crédit entre particuliers, qui vient de lever 10 millions d’euros).

Fleur Pellerin est revenue sur la manière dont le gouvernement veut accompagner l’économie de partage.

Celle-ci peut se diviser en plusieurs segments d’activités : consommation collaborative, financement participatif (crowdfunding) via des prêts, des dons ou des investissements, production collaborative via des fablabs qui seront soutenus sur le territoire national.

“Nous avons reçu 150 demandes de financement de projets dans ce sens. Nous pourrons en accompagner entre 15 et 20 projets”, a expliqué Fleur Pellerin.

Cette dimension de l’économie partagée répond  à un “besoin de sens, de proximité, de contacts et d’humain”, estime la ministre. Mais elle ne peut se développer que sur des piliers comme “l’innovation” et “la confiance”.

Dans son intervention, elle est revenue sur le Plan Innovation présenté par le gouvernement la semaine dernière.

“Il n’est plus uniquement axé sur la R&D. Car il existe un problème entre l’invention et la mise sur le marché de nouveaux produits et son industrialisation”, a déclaré Fleur Pellerin.

“Le gouvernement fera attention dans les dispositifs fiscaux pour les développements de dimension non technologique.”

Le financement participatif est considéré comme un sujet porteur. La France pourrait être en pointe dans ce domaine en Europe.

“Nous allons proposer très rapidement avec Pierre Moscovici [ministre de l’Economie et des Finances, ndlr] des aménagements pour faire de la France un paradis pour le financement participatif.”

Alors que la consultation publique lancée après les assises sur le thème s’achève demain.

La ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, doit ensuite se rendre aujourd’hui en fin d’après-midi à l’inauguration du nouvel incubateur parisien Numa.

Celui-ci est situé dans le même quartier parisien qui accueille déjà de nombreuses start-up ou des espaces pour favoriser leur essor comme Spark de Microsoft.

———————-

Quiz : Connaissez-vous le crowdfunding ?

———————


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur