Fleur Pellerin lance une mission de réflexion sur “l’esprit d’entreprendre”

Entreprise

La ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique est intervenue à l’Université d’été du MEDEF pour exprimer son respect vis-à-vis du monde des entrepreneurs.

Fleur Pellerin est venue à la rencontre des patrons.

Jeudi après-midi, la ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique, s’est rendue à l’Université d’été du MEDEF.

Une manière de montrer que l’esprit d’entreprenariat n’est pas “un monopole de la droite” comme elle l’avait déclaré dans une interview accordée aux Echos début septembre.

“J’ai particulièrement à cœur de dire tout le respect que j’ai pour la figure de l’entrepreneur”, a-t-elle déclaré. “L’entrepreneur n’est pas l’ennemi de notre politique et je tiens à le rappeler avec force.”

Tout en confiant : “Je suis moi-même fille d’entrepreneur et je sais ce que c’est de prendre des risques sur son propre patrimoine.”

Au cours de son intervention, elle a annoncé qu’une mission “de réflexion” sur le thème de “l’esprit d’entreprendre” sera confiée à Philippe Hayat, fondateur de l’association 100 000 entrepreneurs.

Un rapport, qui doit être “remis très rapidement”, comportera des pistes “pas coûteuses pour les finances publiques”.

Sur un volet plus IT, Fleur Pellerin voudrait structurer une véritable filière de formation “adaptée à la demande des entreprises du secteur des nouvelles technologies” (développeurs, ingénieurs, designers…) susceptibles de démarrer dès le collège jusqu’à un niveau Bac+5.

Dans le débat sur la fiscalité liée aux entreprises, Fleur Pellerin a également précisé par Twitter que le Crédit Impôt Recherche du nom d’un dispositif de soutien pour la R&D destinées aux entreprises innovantes “sera pérennisé et bénéficiera davantage aux PME“.

En ce qui concerne le maintien ou la révision du dispositif d’incitation fiscale ISF-PME destiné à favoriser en fonds propres les entreprises, Fleur Pellerin a indiqué que la question n’avait pas encore été tranchée au sein du gouvernement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur