Fleur Pellerin vient au chevet d’AppGratis

Marketing
appgratis-fleur-pellerin-apple

Jeudi matin, la ministre de l’Economie numérique viendra dans les locaux de la société éditrice d’AppGratis. Elle évoquera la neutralité Internet et des “annonces d’actions”. Les premières réactions ont fusé sur Twitter.

Le cas d’AppGratis du nom d’une application de bons plans sur les apps premium éjectée de l’Apple Store a attiré l’attention de Fleur Pellerin.

La Ministre déléguée en charge des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique apporte son soutien à l’équipe du start-upper Simon Dawlat.

Jeudi, en fin de matinée, elle devrait se rendre dans les locaux parisiens de la société éditrice d’AppGratis.

Celle-ci étant “gravement atteinte par la décision de l’entreprise Apple de la déréférencer de son magasin d’applications en ligne AppStore sur les terminaux mobiles iPhone”.

Dans un communiqué diffusé mercredi vers 23h00 par Bercy, il est précisé que la ministre devrait s’exprimer sur “la neutralité des plateformes” et annoncer “les actions que l’Etat souhaite engager”.

Les premières réactions ont fusé sur Twitter dans la nuit de mercredi à jeudi.

“La pression d’Apple sur les startup françaises ne résume pas seulement à #AppGratis cc @chocolapps @lekiosk_fr et j’en passe”, souligne Stéphane Zibi, Directeur Biz Dev chez Emakina.

De son côté, Ollivier Robert ‏(Keltia.net) considère que “ça n’a rien à voir avec la neutralité du net, c’est un contrat entre deux entités privées.”

Quant à Rubin Sfadj ‏(responsable juridique de Marseille-Provence 2013) se montre plus crituque à l’égard de la position de la France. “Cet État qui veut à la fois censurer Twitter et faire la leçon à Apple sur la neutralité de sa plateforme propriétaire.”

———————-

Quiz : Etes-vous incollable sur la publicité en ligne ?

——————–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur