Flux RSS : un vivier d’audience Web sous-exploité

Mobilité

Les alertes de news par fils RSS sont en plein essor mais les premières statistiques sur ce marché restent dispersées.

RSS ou Really Simple Syndication. Pour les internautes qui trouvent ce nom barbare, oubliez l’acronyme et ne prenez en compte que les petits icônes oranges qui apparaissent sur vos sites favoris. Si vous cliquez dessus, vous accédez à une page qui vous permet de sélectionner cette source d’information sur un lecteur de fils RSS qui fédère l’ensemble de vos sites favoris.

Intérêt du dispositif : en un coup d’oeil, vous pouvez repérer les titres et les chapeaux des articles qui vous intéresse le plus. Un gain de temps non négligeable au regard de la profusion de sources d’information sur le Web. Le développement des fils RSS est inhérent à celui des blogs. La plupart des outils de création de weblogs, comme TypePad de Six Apart, proposent un accès via les flux RSS en outil complémentaire de consultation.

Progressivement, les fils RSS sont pris en compte dans l’usage du Web. Fin 2004, The Pew Internet Life & American Life Project, un centre qui examine les impacts sociaux liés à l’Internet, estimait que 5% des internautes utilisent un service d’agrégation de fils RSS. Toujours selon Pew Internet Life, ceux qui ont adopté les fils RSS sont les internautes les plus experts (“early adopters”) : les pionniers du Net, ayant suivi un enseignement supérieur et qui sont de grands consommateurs d’informations en ligne.

Sans surprises, les médias en ligne font partie de la première grande catégorie de sites ayant adopté les fils RSS. En décembre 2004, PointBlog.com, 142 journaux américains proposaient une option dans ce sens Yahoo a été précurseur en la matière : c’est le premier portail à avoir adopté le RSS à large échelle en proposant cette fonctionnalité sur son espace de personnalisation My Yahoo dès septembre 2004. Depuis, il a été rejoint par le réseau MSN de Microsoft. En France, une rapide sélection d’informations par Vnunet.fr a permis de recenser 446 sources d’informations sur diverses thématiques (actualité, sciences, sports?).

L’impact sur l’audience d’un site difficile à cerner

En l’état actuel, il est difficile de connaître le réel impact des flux RSS sur l’audience des sites Web. Peu d’outils de mesure d’audience Internet (Médiamétrie par exemple) ont intégré ce paramètre. FeedBurner est apparu pour réparer cette lacune : ce service en ligne d’analyse de statistiques des flux RSS indique notamment la provenance des visiteurs de son blog mais recense également les contributions les plus lues.

“Tout est parfait. Je suis plus qu’enthousiasmé par ce service en ligne : très simple à mettre en oeuvre, efficace, bien conçu et gratuit” , estime Fred Cavazza, qui se présente sur son blog sous diverses casquettes (consultant fonctionnel, chef de projet et architecte de l’information). Il a apporté son témoignage concernant l’usage de FeedBurner dans un poste en date du 28 février 2005.

Justement, FeedBurner a établi un classement des 20 premiers services d’agrégation de contenus en flux RSS les plus utilisés (tableau établi à partir des 800 fils RSS qu’il prend en compte) : Bloglines, NetNewsWires, Firefox live Bookmarks, Pluck et NewsGator Online se distinguent.

Part de marché des principaux lecteurs de flux RSS
Nom du lecteur Part de marché (%)
Bloglines 32,86%
NetNewsWire 16,95%
Firefox Live Bookmarks 7,78%
Pluck 7,20%
NewsGator Online 4,45%
Not identified/TD> 4,07%
FeedDemon 3,83%
SharpReader 3,27%
My Yahoo 2,58%
iPodder 2,42%

Source : FeedBurner, janvier 2005


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur