Fon veut devenir le plus grand réseau mondial de hotspots

Mobilité

La société spécialisée dans le Wi-Fi partagé vient de lever 18 millions d’euros auprès de Google et Skype notamment.

C’est la plus belle opération de financement d’une start-up en ce début d’année. Fon, une société madrilène spécialisée dans le partage de connexions Wi-Fi, vient de lever 18 millions d’euros auprès d’un pool d’investisseurs originaux : outre des fonds d’investissements high-tech prestigieux comme Index Ventures, Sequoia et Capital, elle est parvenue à séduire également Google et Skype.

Pour un service qui a ouvert ses portes fin 2005 (voir édition du 26 octobre 2005), c’est un démarrage en fanfare. Pourquoi Fon séduit-il les investisseurs ? Le concept d’abord : Fon a vocation à promouvoir l’utilisation du Wi-Fi “partout dans le monde, particulièrement dans les pays en voie de développement où l’accès est limité et coûteux“. D’ici 201, la société souhaite disposer d’un réseau d’un million de points d’accès Wi-Fi. Logiquement, elle a commencé son déploiement en Espagne et a commencé à trouver des relais en France et aux Etats-Unis. D’ici la fin de l’année, Fon annonce son intention de devenir le plus grand réseau mondial de hotspots.

Etes-vous Linus, Bills ou Aliens ?

Pour étendre son service, la start-up compte s’appuyer sur un triptyque de trois formules d’accès à l’Internet sans fil : la communauté des “Linus” peuvent partager leur connexion Wi-Fi avec les autres membres en téléchargeant un logiciel spécifique, les “Bills” pourront proposer un accès Wi-Fi moyennant rémunération (les bars, restaurants ou commerces) tandis que les “Aliens” se connecteront pour des besoins ponctuels de connexion par le biais de cartes pré-payées. En l’état actuel, seule la première offre dédiée aux “Linus” a été initialisée. Depuis son lancement en novembre 2005, Fon réunit 3000 membres.

Google pour le partage du Wi-Fi, Skype pour la Voix sur IP sur mobile

Pourquoi Google et Skype s’intéresse-t-il à cette start-up orientée “Wi-Fi everywhere” ? Le moteur de recherche s’intéresse depuis longtemps à l’Internet sans fil. En septembre 2005, il avait dévoilé un logiciel permettant de sécuriser ce type d’accès : Google Wi-Fi Secure Access (voir édition du 20 septembre 2005).

Du côté de Skype, Pierre Chappaz, cofondateur de Kelkoo, propose cette réflexion sur blog : “Skype est partie prenante pour une raison toute simple : un réseau wi-Fi mondial, cela signifie l’avènement de la téléphonie IP sur mobile !!! Une révolution dans la révolution?”. Comme si le projet de Fon n’était déjà pas suffisamment attractif ?.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur