Fonctions RH : une informatisation galopante

CloudEntrepriseManagementRessources humaines
informatisation-rh

Bodet Software souligne la maturité des PME françaises dans l’informatisation des fonctions RH malgré une certaine réticence à adopter des solutions mobiles.

Avec de nombreux projets en cours ou sur le point de démarrer dans tous les domaines fonctionnels (recrutement, formation, compétences…), l’informatisation des fonctions RH s’accélère au sein des PME françaises.

Si la mise à disposition de self-services et de portails s’impose comme une tendance de fond, il n’en va pas de même pour l’usage des applications mobiles, qui reste marginal.  Voilà quelques-uns des principaux constats établis par Bodet Software dans la 7e édition de son Baromètre RH, réalisé cette année en partenariat avec le CXP.

Parmi les 202 directeurs et responsables RH d’entreprises de moins de 1000 salariés ayant répondu à l’enquête en ligne qui leur a été soumise au 1er trimestre 2014, 34% déclarent avoir mis en place un système de gestion RH (SIRH*) informatisé. Ce sont surtout les grandes structures qui franchissent le pas : 65% chez celles employant plus de 250 collaborateurs ; 23% chez les autres.

Principales raisons évoquées pour s’équiper d’un SIRH : avoir davantage de temps pour des activités à plus forte valeur ajoutée (64% des sondés), retrouver plus facilement l’historique des données internes (61%) et décentraliser auprès des managers et collaborateurs (47%). Les attentes en termes de ROI se portent essentiellement sur l’accroissement de la productivité, sur une meilleure fiabilité des ressources partagées et sur une simplification de la communication (64% dans les trois cas), essentiellement grâce à l’unification de la base de données.

Parmi les entreprises ayant franchi le pas, 72% ont constaté une amélioration de la qualité des processus RH ; 56% ont noté un gain de temps sur le travail administratif ; 47% évoquent une gestion facilitée d’un grand nombre de données sur plusieurs années.

Le chantier de la mobilité

Bodet Software estime que le nombre d’entreprises de plus de 250 salariés disposant d’un portail RH va quasiment doubler pour atteindre 75% à terme (contre 25% chez les plus structures de moins de 250 salariés). Cette maturité contraste avec le relatif immobilisme des entreprises vis-à-vis des solutions mobiles : d’une année sur l’autre, elles ne sont toujours que 35% à déclarer vouloir rendre des fonctionnalités RH accessibles via des smartphones ou des tablettes. Près de la moitié déclarent même “ne pas être intéressées”.

Parmi celles qui souhaitent s’investir, 87% accordent la priorité de déploiement aux fonctionnalités de demande d’absences ; 72%, à la consultation du planning ; 52%, à la saisie de notes de frais ; 46%, à l’accès aux documents de l’entreprise.

Malgré les obligations légales, 90% des directeurs et responsables RH dans les entreprises de plus de 250 salariés reconnaissent avoir fait l’impasse sur la gestion informatisée des risques et des accidents du travail. L’heure est plutôt à la réflexion autour des enjeux futurs de la fonction RH : attirer les meilleurs talents, améliorer les conditions de travail et maîtriser la masse salariale.

* Le Système Information Ressources Humaines (SIRH) tel que défini par Bodet Software englobe une ou plusieurs des fonctions RH (recrutement, formation, compétences et carrières…), hors paie et gestion des temps.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’hébergement Web ?

Crédit photo : Cienpies Design – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur