Le fonds privé Cerberus candidat au rachat de BlackBerry ?

OpérateursRégulationsRéseaux
blackberry-cerberus

L’investisseur privé Cerberus Capital Management, spécialisé dans la reprise de sociétés en difficulté, s’apprêterait à formuler une offre de rachat pour BlackBerry.

Spécialisé dans la reprise des sociétés en difficulté, le fonds d’investissement privé Cerberus Capital Management se pencherait sur le cas BlackBerry.

Il s’apprêterait, selon le Wall Street Journal, à signer un accord de confidentialité afin de pouvoir consulter les comptes du fabricant télécoms canadien.

Rappelons que BlackBerry, engagé dans une situation périlleuse, cherche toujours une porte de sortie à la crise qu’il traverse après l’effondrement, ces dernières années, de ses ventes mobiles.

La tendance s’est confirmée lors de l’annonce des résultats financiers du 2e trimestre 2013, avec des pertes avoisinant le milliard de dollars.

Des partenariats stratégiques et d’éventuelles scissions d’activités sont à l’étude, mais la revente – totale ou partielle – semble devoir s’imposer comme l’option première.

Actionnaire principal de BlackBerry à hauteur de 10% du capital, Fairfax Holding Financial a récemment formulé une offre de rachat à 4,7 milliards de dollars.

Le temps que l’investisseur trouve des fonds pour financer l’opération, BlackBerry reste disponible pour une meilleure offre.

Cerberus, qui a déjà repris le constructeur automobile Chrysler et les les Pages Jaunes d’AT&T, se positionnerait donc en première ligne.

Il serait néanmoins, d’après Silicon.fr, surprenant que Cerberus propose plus que les 9 dollars par action retenus par Fairfax, alors que le titre BlackBerry (BBRY) plafonnait à 7,96 dollars en fermeture de séance, ce mercredi à New York.

C’est également la position de nombre d’analystes, qui estiment ce prix trop élevé par rapport au potentiel de l’entreprise.

En aparté, il se murmure que Mike Lazaridis, le cofondateur de l’entreprise (RIM à l’époque), débarqué en 2011 avec son associé Jim Balsillie, pourrait à son tour formuler une proposition. Il détient 5,7% du capital de BlackBerry.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : géants du Web, qui a racheté qui ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur