Du foot américain sur Twitter : un essai qui reste à transformer

MarketingSocial Media
4 3

Les débuts de Twitter dans la retransmission de matches de football américain de la NFL sont prometteurs, on reste encore loin du touchdown.

Jeudi dernier, Twitter se lançait à l’assaut de la ligue professionnelle du football américain (National Football League, NFL) avec sa première retransmission d’un match en direct. Les internautes ont pu en profiter gratuitement à travers divers canaux comme Apple TV, Amazon Fire TV et Xbox One.

Pour quelle audience ? Le premier essai de Twitter reste encore à transformer mais la tentative est encourageante. Le direct a été vu en moyenne par 243 000 personnes et le temps moyen passé devant un écran par internaute se situe à 22 minutes.

En tout, 2,3 millions d’internautes ont regardé au moins 3 secondes de cette retransmission via Twitter. A titre de comparaison, c’est un peu moins que les 2,36 millions d’individus qui ont regardé en moyenne le match de NFL retransmis par Yahoo en octobre 2015. Logiquement, c’est aussi beaucoup moins que la moyenne à 15,4 millions de téléspectateurs via les networks de la NFL et de CBS.

Le match qui opposait les New York Jets au Buffalo Bills constituait le premier des 10 matches que Twitter va diffuser en direct chaque jeudi soir durant la saison régulière de NFL. Pour acquérir les droits de retransmission de ces « NFL Thursday Night Football », la société Internet de Jack Dorsey aurait mis 10 millions de dollars sur la table.

Twitter attend beaucoup de ces retransmissions pour multiplier les usages liés à la TV et gagner de nouveaux utilisateurs (même s’il n’est pas nécessaire d’avoir un compte Twitter pour regarder les matches).

Pour élargir son audience et se transformer en véritable média vidéo (au-delà de Periscope), Twitter va également étendre sa programmation à d’autres événements sportifs et à de l’information en direct grâce à des partenariats noués avec MLB Advanced Media (baseball), NBA (basket-ball), Pac 12 Networks (chaîne de diffusion de compétitions sportives universitaires), Campus Insiders, Cheddar et Bloomberg News.

Si aucun problème technique n’est venu émaillé la diffusion, certains amateurs de football américain auraient aimé voir un flux de tweets issus de spécialistes de ce sport (journalistes, anciens joueurs…) plutôt qu’un flux tous azimuts. C’est donc paradoxalement du côté de la diffusion de tweets que Twitter revoir sa copie.

Le réseau social a du mal à faire progresser rapidement sa base d’abonnés (313 millions d’utilisateurs en l’état actuel) par rapport à d’autres concurrents comme Instagram qui s’est envolée à plus de 500 millions d’utilisateurs actifs par mois. Sans compter la maison mère Facebook (avec 1,71 milliard de membres).

(Crédit photo : @NFL)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur