Ford change de CEO pour accélérer la transformation

Gestion des talentsLicenciementsManagementMobilitéNominations
ford-changement-CEO

Face aux enjeux technos (véhicules électriques, conduite autonome), Ford nomme un nouveau CEO qui chapeautait la division Ford Smart Mobility. Tout un symbole.

Ford veut donner un signal fort au marché financier en procédant à un changement de CEO.

Le constructeur automobile joue aussi sur le symbole avec la nomination de Jim Hackett, en remplacement de Mark Fields.

Ce manager, qui était aux commandes de Ford depuis trois ans, quitte ses fonctions sur fond de résultats jugés décevants lié à la montée des investissements technologiques (comme le soutien financier apporté à la start-up Argo AI) et d’un cours de Bourse morose.

Quant à Jim Hackett, le nouveau CEO occupait jusqu’ici le poste de président de Ford Smart Mobility depuis mars 2016.

jim-hackett-ford
Jim Hackett : de la conduite autonome au pilotage d’un groupe automobile

Cette division prend en charge les développements associés à la conduite autonome qui fait l’objet d’une gigantesque bataille technologique entre les constructeurs automobiles et les firmes IT pour s’imposer sur ce segment de marché amené à exploser avec la prochaine décennie.

On retrouve des grandes firmes technologiques comme Alphabet/Google (via la branche Waymo), Apple, Uber, Tesla ou Baidu en mode « coopétition » (mi-partenaires, mi-concurrents) avec des leaders du marché des véhicules comme Toyota, GM, Renault-Nissan ou BMW.

Illustration avec Ford qui s’associe avec Android Auto et Apple CarPlay. Ces deux plateformes seront compatibles avec le système d’infotainment Ford Sync 3 installé dans les nouveaux modèles de la marque.

Au-delà de la conduite autonome, il faut également suivre l’évolution des gammes de véhicules électriques. L’ex-CEO Mark Fields voulait mettre sur le marché 13 nouveaux modèles électriques à l’horizon 2022 et une voiture autonome à partir de 2021.

Mais les actionnaires et les investisseurs semblaient considérer que la feuille de route manque de souffle.

Dans la cascade des changements de fonction au sein du groupe Ford, Jim Farley, patron de Ford Europe, Moyen-Orient et Afrique, devient le bras droit de Jim Hackett.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur