FoundationDB : un spécialiste NoSQL dans l’escarcelle d’Apple ?

Bases de donnéesData-stockageEntrepriseFusions-acquisitions
apple-foundationdb

Apple aurait mis la main sur FoundationDB, à l’origine d’un système de gestion de bases de données qui combine les atouts des technologies SQL et NoSQL.

FoundationDB a annoncé la nouvelle sur ses forums communautaires : l’entreprise fondée en 2009 à Vienne (Etat américain de Virginie) et aujourd’hui basée à Washington DC suspend la distribution de son système de gestion de bases de données.

A en croire TechCrunch, cette décision est liée au passage de FoundationDB dans le giron d’Apple. La firme de Cupertino n’a pas confirmé cette acquisition… qui ferait néanmoins sens dans l’optique de renforcer ses technologies côté serveur, à l’heure où des milliards de transactions sont réalisées sur l’App Store et iTunes ; sans compter les centaines de millions d’appareils connectés à iCloud.

Difficile, par ailleurs, de ne pas établir de parallèle avec ce service TV en OTT (“Over-The-Top”) qu’Apple est pressenti pour lancer sur le moyen terme. L’offre de FoundationDB constituerait une base solide pour assurer la diffusion de contenu vidéo. Notamment parce qu’elle repose sur une architecture distribuée qui la rend plus évolutive et déployable dans le cloud.

Ces caractéristiques propres au NoSQL s’associent aux fonctionnalités d’un système standard relationnel de gestion de bases de données. C’est-à-dire, entre autres, la tolérance aux pannes et la conformité ACID (Atomicity, Consistency, Isolation, Durability), qui garantit la fiabilité des opérations sur des modèles de données multiples.

Le moteur de FoundationDB – actuellement en version 3.0 – peut stocker des informations dans les deux types de structures de données (SQL et NoSQL). Basé sur le concept de valeurs-clés regroupées dans un index propre accessible via des interfaces de programmation, il atteint, selon des tests menés en interne, 14,4 millions d’écritures par seconde.

Cette capacité de montée en charge a constitué l’un des arguments forts de FoundationDB auprès des investisseurs. Lesquels ont injecté, en deux tours de table, plus de 20 millions de dollars (source CrunchBase) dans le projet aujourd’hui chapeauté par David Rosenthal, ancien vice-président à l’ingénierie chez Omniture (Web analytics ; optimisation et intégration marketing).

Crédit image : Vasya Kobelev – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur