Foxconn se met au parfum du prochain iPhone

MobilitéRégulationsSmartphones
iphone-apple-smartphone-etude

La reprise fulgurante des embauches chez Foxconn, principal sous-traitant d’Apple, laisse à penser que l’entrée en production du prochain iPhone est imminente.

L’entrée en production du prochain iPhone semble imminente.

C’est tout du moins ce que laisse entendre la reprise massive des embauches chez Foxconn, principal sous-traitant d’Apple.

Basée à Taipei, la filiale et marque commerciale du groupe Hon Hai compte environ 1,2 million d’employés, dont plus d’un million exerçant dans 13 usines implantées en Chine – 400 000 travaillent au sein du seul complexe de Shenzhen.

A en croire AllThingsDigital, qui se base sur le témoignage d’un source dite “proche du dossier”, la direction aurait initié début mars une vague de 10 000 recrutements par semaine sur le site de Zhengzhou (est de la Chine).

Contraste saisissant face au gel temporaire des embauches annoncé fin février.

Laissant suggérer une baisse de production de l’iPhone 5, cette annonce avait suscité une vive inquiétude des marchés. En une journée, la valeur boursière d’Apple s’était effondrée de 2,42%.

La réaction de Foxconn ne s’était pas fait attendre. Son président et fondateur Terry Gou avait assuré que la manoeuvre, due à un sureffectif inhabituel, ne serait applicable que jusqu’à fin mars au plus tard.

Chaque année, plus de 20% des ouvriers revenus parmi leurs familles à l’occasion du Nouvel An chinois ne remettent plus les pieds à l’usine. Mais cette année, moins d’un sur dix aurait jeté l’éponge.

Le rehaussement des salaires et l’assouplissement du travail consentis l’année passée après des grèves à répétition n’y sont pas étrangers.

En renforçant ainsi ses effectifs, Foxconn anticipe probablement les contraintes de production du prochain smartphone d’Apple.

Face au dynamisme commercial de Samsung et à la multiplication des terminaux Android haut de gamme (HTC avec One ; Sony et son Xperia Z…), “la marque à la Pomme” est pressentie pour accélérer le cycle de renouvellement de ses produits.

Non sans laisser planer le spectre d’une éventuelle pénurie. Fin 2012, Foxconn montrait des signes en ce sens, dépassé par un objectif de production chiffré à 57 millions d’unités par an, uniquement pour l’iPhone 5 et ses 141 étapes de fabrication.

Le sous-traitant taïwanais pourrait en outre être sollicité par un autre groupe high-tech américain : Amazon, tenté d’investir le segment des smartphones après les liseuses (marque Kindle) et les tablettes tactiles (Kindle Fire).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous l’histoire d’Apple ?

Crédit photo : Apple


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur