Foxconn se range sous l’étendard de Firefox OS

Régulations
Apple Foxconn Pegatron

Tributaire d’un modèle de sous-traitance générateur de marges réduites, Foxconn va explorer de nouveaux horizons stratégiques en s’impliquant dans la fabrication de terminaux sous Firefox OS.

Impliqué notamment dans la fabrication de l’iPhone, Foxconn s’apprête à explorer de nouveaux horizons stratégiques sous la bannière de Firefox OS.

En élargissant ainsi son périmètre d’activité, la filiale et marque commerciale du groupe taïwanais Hon Hai Precision Industry cherche à prendre ses distances vis-à-vis d’un modèle de sous-traitance dont elle reste pour l’heure tributaire, avec des marges réduites.

Les deux parties sont pressenties pour formaliser leur alliance à l’occasion de la conférence qu’elles tiendront conjointement le 3 juin prochain, à Taipei.

L’événement pourrait même donner lieu à l’officialisation d’un smartphone, avec un point d’interrogation quant à la marque sous laquelle le terminal sera commercialisé.

Il est tout aussi probable qu’il s’agisse d’une tablette, tout du moins à en croire cette source “proche du dossier” qui s’est confiée à Focus Taïwan.

Au-delà du produit, c’est la finalité qui s’impose, non sans rappeler l’émancipation d’un autre Taïwanais spécialiste des produits électroniques : HTC, d’abord exclusivement sous-traitant et qui commercialise aujourd’hui des terminaux en marque propre.

Il y a de fortes chances que l’offensive se concentre sur le marché chinois, où le taux de pénétration des smartphones est encore limité.

Foxconn, qui produit actuellement plusieurs appareils de la gamme Sony Xperia, pourrait également être sollicité pour assembler les lunettes Google Glass, voire ce mystérieux smartphone qu’Amazon élaborerait en coulisse.

Mozilla, de son côté, aborde une nouvelle étape dans le déploiement de Firefox OS.

Le dernier palier a été franchi voici quelques semaines, avec le lancement commercial des smartphones Keon et Peak, vendus exclusivement sur le Web par Geeksphone, fabricant high-tech espagnol spécialisé dans les terminaux mobiles.

La conquête du grand public débutera véritablement au mois de juin, avec l’objectif d’investir, avant la fin de l’année, une dizaine de marchés : dans un premier temps, la Pologne, la Colombie et le Venezuela ; par la suite, Brésil, Hongrie, Mexique, Monténégro, Serbie… et Espagne.

Plusieurs fabricants sont dans la boucle, notamment Alcatel One Touch, Huawei, LG et ZTE. Côté opérateurs, Deutsche Telekom, Telefónica et Telenor se sont joints à la cohorte, qui compte une vingtaine de partenaires.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous à la page en matière de tablettes tactiles ?

Crédit photo : Vincenzo Iacovoni – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur