Les foyers américains commencent à délaisser la télévision

Mobilité

Aux Etats-Unis, depuis la crise économique de 2008, le nombre de téléviseurs par foyer a commencé à nettement reculer, souligne une étude de l’institut Nielsen.

C’est une étude de l’institut Nielsen dévoilée cette semaine qui indique. Le taux d’équipement de télévision par foyer aux Etats-Unis est passé à 96,7% début 2011, contre 98,9% lors du dernier sondage. Le changement s’est amorcé en 2008, mais restait peu significatif jusqu’à cette année.

L’inflexion de la courbe s’est amorcée fin 2008, alors même que l’économie mondiale était touchée de plein fouet par la crise. Le parallèle est donc tout trouvé et explique une partie de ce fléchissement dans la courbe du taux d’équipement des ménages américains.

Une autre explication annoncée par Nielsen est la césure entre certaines classes sociales et la technologie. La transition entre la télévision analogique et la télévision numérique n’a fait qu’amplifier le phénomène, puisque certains ménages ne pouvaient pas effectuer financièrement de renouvellement.

Mais ce changement unique depuis ces vingt dernières années peut s’expliquer par un autre phénomène. La génération Internet, celle des ordinateurs, favorise moins l’utilisation de “l’outil” télévision pour se divertir.

Les programmes télévisés sont regardés sur les ordinateurs, les smartphones ou les tablettes (via des applications et la catch-up TV). Et les jeunes diplômés qui commencent dans la vie active choisissent plus volontiers d’acheter un PC portable qu’une TV HD, du moins dans un premier temps.

S’il s’agit peut-être d’un épiphénomène conjoncturel lié à la crise, on ne peut pas nier l’existence des services tels que Netflix outre-Atlantique ou la VoD, qui se regardent volontiers sur des laptops ou des moniteurs aux tailles substantielles (27″).

A l’avenir, le contenu audiovisuel pourrait donc être davantage regardé, mais sur différents terminaux au détriment de la sacro-sainte télévision du salon et du câble. Reste que la crise de 2008 a eu un impact évident sur cette baisse du taux d’équipement et que son évolution les prochaines années sera riche d’enseignement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur