France 3 teste la télé interactive sur Internet

Régulations

France 3 Ouest et France Télécom mènent actuellement une vaste expérimentation de télévision interactive sur Internet à haut débit utilisant la technologie ADSL.

La télé interactive arrive dans l’hexagone ! France 3 Ouest diffuse depuis le début de la semaine des journaux télévisés interactifs auprès de 500 internautes disposant d’une connexion ADSL à haut débit dans la région de Rennes. France Télécom qui gère l’infrastructure à travers un service expérimental baptisé “Wanadoo Netissimo” (ex “Turbo Wanadoo”) facture l’abonnement 295 francs par mois. Le groupe de 500 abonnés disposent en échange d’un modem spécial qui est relié aux lignes traditionnelles du téléphone et offrent un débit de 512 Kbps.

Jusqu’à présent, les internautes privilégiés bénéficiaient des avantages d’un accès Internet via l’ADSL, à savoir une connexion permanente à haut débit permettant de téléphoner tout en surfant sur le Web. Depuis le début de la semaine, ils ont accès à une chaîne de télé inédite. Ils peuvent en effet accéder à tout moment aux reportages et informations diffusés par France 3 Ouest.

Sur le site Web, dont l’accès est réservé aux abonnés, un vaste sommaire rassemble les éditions du jour de France 3 Bretagne (4 départements) et France 3 Pays de la Loire (5 départements) qui peuvent être consultés à volonté. Les abonnés ont aussi la possibilité d’aller puiser dans les archives de la semaine écoulée comme dans une base de données.

Dans la pratique, chaque sujet diffusé à l’antenne est numérisé puis encodé au format Mpeg-1. Il est ensuite découpé en courtes séquences qui sont accompagnées d’une courte présentation comme le titre de l’info, le nom des journalistes -avec leur email- ainsi que certaines infos services, comme le numéro d’une association évoquée dans un reportage, par exemple. Un service spécial de 3 personnes travaille à temps plein sur l’enrichissement des séquences qui sont ensuite stockées en vue du téléchargement. La bande passante disponible pour le contenu sur la ligne ADSL mise en place par France Télécom est de 512 Kbps. La diffusion des reportages demande 424 Kbps (360 Kbps pour la vidéo et 64 Kbps pour l’audio) auxquels viennent s’ajouter les informations supplémentaires fournies pour chaque sujet.

Outre la qualité de diffusion, l’intérêt du système vient de la disponibilité des informations qui peuvent être consultées par thème (sport, politique, cinéma… ), à tout moment. Les sujets sont aussi accompagnés d’informations pratiques et on peut correspondre avec les journalistes. Pour la suite, France 3 prévoit d’enrichir les programmes avec des émissions supplémentaires et notamment du divertissement.

L’expérimentation de l’ADSL par France Télécom est quant à elle prévue jusqu’au 31 octobre 1999, date à laquelle l’opérateur réfléchira à son éventuelle généralisation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur