France : le marché de la high-tech dégringole au premier semestre

Mobilité
© Carlos Santa Maria - Fotolia.com

Selon l’institut GfK, les marchés des biens technologiques et du divertissement ont baissé de 4,1% en valeur sur les 5 premiers mois de l’année 2011 dans l’Hexagone.

Une étude de l’institut GfK Retail and Technology met en évidence une baisse de 4,1% en valeur du marché des biens high-tech en France sur les 5 premiers mois de 2011. Il est passé de 9,66 milliards d’euros sur la même période de 2010 à 9,26 Milliards d’euros en 2011.

En particulier, les PC se portent mal. En chiffre d’affaires, les ordinateurs de bureau perdent 16%, et les portables 4%. L’effet Windows 7, qui portait les ventes en 2010, a disparu. Alors même que les prix continuent de baisser inexorablement.

Les téléphones, portés par les smartphones (qui dépasseront pour la première fois en fin d’années les téléphones classiques), progressent de 13% en volume, et de 3% en valeur. Et il se vendra un peu plus d’un million de tablettes en France d’ici décembre prédit GfK, qui pense donc que l’évolution américaine ne se produira pas tout de suite en France.

De leur côté les téléviseurs ont du mal à se comparer à 2010, année de tous les exploits avec la coupe du monde de football et du passage au numérique. Les Français s’étaient empressés de regarder l’équipe de France se faire humilier en HD.

La baisse des prix a provoqué un repli du chiffre d’affaires de 6%, à 1,7 milliard d’euros. La 3D, qui aurait pu faire remonter les prix, a du mal à s’imposer, les téléviseurs compatibles ne représentant toujours que 6% du marché. Mais le salut viendra peut-être des téléviseurs connectés, qui représentent déjà 15% des ventes.

Enfin, les appareils photos numériques baissent aussi de 6%. En tout, les biens high-tech perdent 3,9% pour s’établir à 6,43 milliards d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur