La France, le pays où le spam est roi

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Triste palmarès pour la France : dans son étude annuelle sur la sécurité pour 2010, Cisco constate que le trafic de spams dans l’Hexagone a progressé de 115%.

Cisco, dans son rapport « 2010 Security Report », souligne que les cyber-criminels s’intéressent davantage au piratage d’autres systèmes d’exploitation que le « traditionnel » Windows.

En effet, les éditeurs d’anti-virus, conscients des menaces de sécurité touchant les PC sous Windows, sont de plus en plus réactifs et capable d’enrayer rapidement la propagation de vers, chevaux de Troie et autres malwares.

En outre, multiplication des terminaux mobiles oblige, l’intérêt des cyber-criminels s’est au fil des mois tourné vers les smartphones mais aussi les tablettes numériques.

L’équipementier réseaux note par ailleurs que le nombre d’envoi de spams a appréciablement reculé dans le monde, particulièrement dans des pays comme la Turquie (-87%), le Vietnam (-22%) et le Brésil (-47%).

En revanche, la France fait mauvaise figure dans ce classement. Selon Cisco, certains pays ont connu une très forte poussée de son volume de spams : +115% (sic). Elle prend ainsi le pas sur d’autres pays européens, comme l’Allemagne, qui affiche un score « honorable » de +10%, ou le Royaume-Uni (+99%).

Ainsi, pour accroître le nombre de spams envoyés, les cyber-criminels n’ont pas hésité à solliciter la bonne qualité des réseaux ADSL européens pour propager rapidement des « pourriels » via des botnets.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur