France Télécom : pas de GPRS avant l’automne 2001

Mobilité

France Télécom décide de retarder le lancement commercial de son offre de téléphonie mobile de deuxième génération, le GPRS. Raison invoquée : le manque de terminaux GPRS disponibles sur le marché. Mais le réseau n’a peut-être pas non été suffisamment testé.

Prévue pour juin 2001, l’offre GPRS de France Télécom vient à nouveau d’être retardée de quelques mois. L’opérateur estime que le lancement de la téléphonie de deuxième génération devrait avoir lieu pour l’automne 2001. Initialement, le démarrage de la téléphonie GPRS devait débuter pour le début de l’année.

L’opérateur semble rejeter la faute sur les constructeurs de terminaux mobiles. France Télécom juge en effet insuffisant le nombre de terminaux disponible sur le marché. Seul le modèle P260 de Motorola a reçu la validation de l’opérateur historique. Ce dernier estime préférable d’attendre que 5 ou 6 terminaux soient commercialisés afin d’apporter une réelle concurrence.

Pas avant l’année prochaine pour Bouygues

Toutefois, si le déploiement du réseau GPRS est effectivement terminé selon France Télécom, cela ne veut pourtant pas dire que tout est prêt du côté de l’opérateur historique. La couverture n’est en fait terminée que depuis 15 jours, et surtout depuis 10 jours des personnes en interne testent actuellement le réseau. Et les tests se poursuivront bien après la date prévue au départ pour le lancement en juin. Pendant l’été, France Télécom ouvrira ses tests à ses gros clients. Bouygues Telecom quant à lui prévoit toujours de lancer le GPRS au début de l’année prochaine.

Lire aussi : GPRS : premières offres, premiers bilans


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur