France Télécom augmente ses tarifs d’abonnement

Mobilité
Information - news

L’opérateur historique annonce une hausse de 3,6 % sur l’abonnement au téléphone fixe pour les particuliers. Les professionnels n’échappent pas non plus à la hausse. Dans le même temps, les offres IP/ADSL de France Télécom en option 5 et 3 devraient baisser de 25 à 40 %.

France Télécom va augmenter le prix de l’abonnement au téléphone fixe à partir du 20 juillet. Cette hausse représente 45 centimes d’euros TTC par mois, soit 3,6 %. Le prix de l’abonnement principal de France Télécom passe ainsi de 12,55 à 13 euros TTC par mois. L’abonnement social enregistre une augmentation équivalente de 3,6 %, soit 0,24 euro et passe donc de 6,76 à 7 euros par mois TTC. La dernière majoration date du 14 octobre 2000. Les tarifs sociaux passent quant à eux de 4,84 à 5,02 euros HT.

Concernant le marché professionnel, la hausse est là aussi de mise. France Télécom répercute une hausse de 0,45 euro HT du prix des abonnements aux contrats Professionnel (soit 3,6%) dont le montant passerait de 12,65 à 13,10 euros HT. Ainsi qu’une hausse de 0,50 euro HT du prix des abonnements Professionnel Présence (soit 3,1 %) dont le montant passerait de 16,30 à 16,80 euros HT. Les abonnements professionnels de la gamme Numéris augmentent de 0,50 euro HT, passant de 16,30 à 16,80 euros HT.

L’opérateur annonce vouloir “répercuter le taux de l’inflation depuis la dernière hausse” et confirmé par l’ART. Le gendarme des télécoms observe que l’augmentation du prix des abonnements de 3,6 % pour les clients résidentiels compense strictement l’inflation, telle qu’elle peut être prévue sur la période allant de l’année 2000 à l’année 2002. Reste que l’augmentation devrait faire entrer environ 190 millions d’euros dans les caisses de l’entreprise publique.

Au regard des tarifs européens, l’ART estime que le tarif aujourd’hui imposé par France Télécom reste “parmi les moins chers des opérateurs européens”, et en tout état de cause inférieur à la moyenne européenne des pays étudiés qui est de l’ordre de 12,55 euros HT. Sur le marché des professionnels, les tarifs proposés positionnent désormais France Télécom “dans la moyenne des opérateurs européens”, déclare l’ART.

Baisse des prix sur l’ADSL

Sur le dossier de l’ADSL, l’ART rend un avis favorable sur les nouvelles offres tarifaires IP-ADSL de France Télécom. Les tarifs de l’Internet à haut débit (ADSL) de France Télécom baisseront quant à eux en moyenne de 25 à 40 %, pour les particuliers comme pour les professionnels, et ce à partir du 15 octobre prochain. L’option 5, qui s’adresse aux fournisseurs d’accès à Internet, baisse en moyenne de 25 %. En outre, les fournisseurs d’accès, et par conséquent leurs clients, bénéficieront d’une gamme élargie de débits allant jusqu’à 1 024 Kbits/s. L’option 5 passera à 30 euros HT en moyenne, contre 39,7 euros HT aujourd’hui. Sur l’option 3, qui s’adresse aux opérateurs, la baisse est en moyenne de 40 %. Les opérateurs intéressés par l’option 3 s’acquitteront de 23 euros HT par abonné, en moyenne, contre 42,20 euros actuellement. En outre, les opérateurs pourront proposer aux fournisseurs d’accès une gamme de débits différenciés, comparable à celle des offres IP-ADSL de France Télécom, ce qui leur permettra de concurrencer chacune des nouvelles offres IP-ADSL de l’opérateur historique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur