France Telecom cède TopAchat.com et Clust.com à RueDuCommerce

Mobilité

L’acquéreur veut garder les marques et les équipes. Côté France Telecom, Alapage reste toujours sur le carreau.

C’est fait : dans une volonté de lâcher ses activités de commerce électronique, France Telecom a annoncé qu’il venait de céder  TopAchat.com et Clust.com, deux sites marchands de matériel informatiques, loisirs numériques et électroménager, à RueDuCommerce, qui exploite déjà ce type de fonds de catalogue produits (informatique, produits électroniques grand public).

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Par ailleurs, “la clôture de cette opération n’est pas sujette à des conditions suspensives et interviendra le 27 février 2009”, indique l’opérateur dans un court communiqué de presse.

Contacté par la rédaction de Vnunet.fr, Gauthier Picquart, P-DG de RueDuCommerce, a expliqué que sa société “conservera TopAchat et Clust avec leur positionnement respectif et leurs gammes de produits”. En outre, l’ensemble des salariés de ces deux sites devrait être repris par RueDuCommerce. “Aucune procédure de licencienment n’est prévue puisque les sites sont conservés”, assure Gauthier Picquart.

Début janvier, France Telecom avait déjà fait part de son envie de se séparer  des sites de e-commerce qu’il détient, comme TopAchat et Clust, rachetés en 2006, qui vendent des produits “techniques” (informatique, électroménager, matériels image et son), et Alapage, tourné vers la vente de produits culturels.

Des sites déficitaires sur un marché en plein essor

La cession de Clust.com et de TopAchat.com à RueDuCommerce lui enlève donc une belle épine du pied. En effet, ces sites de commerce électronique ne sont pas rentables pour France Telecom : ils lui ont fait perdre 20 millions d’euros en 2007 sur un chiffre d’affaires d’environ 140 millions d’euros.

Alors que le secteur global du e-commerce connaît une forte croissance : les ventes en ligne ont progressé de 29% en 2008, selon les chiffres avancés par la Fevad.

Dernier point noir pour France Telecom : Alapage.com n’a toujours pas trouvé de repreneur et pourrait, dans ces conditions, être amené à disparaître. Le site marchand avait été racheté par l’opérateur il y a 10 ans pour un montant de 49 millions d’euros. A l’époque, on trouvait cette acquisition audacieuse…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur