France Télécom débouté de sa demande d’interdire Crétin.fr

Mobilité
Information - news

L’exploitant de la Livebox a attaqué Free après l’ouverture d’un site de buzz marketing jugé dénigrant. Le résultat est mitigé.

Le degré de concurrence entre service d’accès Internet se mesure parfois à l’aune de leurs campagnes de communication, plus ou moins piquantes. Vendredi 5 mai, France Télécom a obtenu de la part du tribunal de commerce de Paris la suppression ou la modification de certains éléments apparaissant sur Cretin.fr.

Ce site Web a été ouvert par Free dans le cadre d’une campagne de buzz marketing associé à des spots publicitaires pour sa nouvelle Freebox HD. Sur un ton caustique et décalé, il souligne des engagements fumeux mis en avant par des FAI pour promouvoir le haut débit. Mais, aucun service d’accès n’est nommément visé sur Cretin.fr.

Mais France Télécom na pas apprécié l’initiative de Free au point de lancer une action en référé. Et il a obtenu gain de cause sur des points spécifiques. Free se voit interdire l’emploi systématique de la couleur Orange et l’utilisation de l’expression “maison multimédia” sur Cretin.fr. Des références trop explicites à France Télécom, selon le tribunal de commerce.

En revanche, l’opérateur qui exploite la Livebox na pas réussi à obtenir l’interdiction du nom de domaine Cretin.fr et donc la fermeture du site Web. Ce nom “un peu démodé, qui figure dans tous les dictionnaires”, “n’est pas contraire aux bonnes moeurs”. Il “s’inscrit dans l’esprit humoristique et actuel de la campagne publicitaire”, estime le juge des référés. Et Free s’en sort sans la moindre pénalité financière.

L’expression haute définition à prendre avec des pincettes

Outre le site Web, l’action en justice de France Télécom visait également les spots publicitaires. Là aussi, le tribunal estime avoir affaire à une “campagne humoristique anonyme” sans volonté de dénigrement. Selon les premiers éléments recueillis, un spot publicitaire de la série de Free (“Le Pack”) aurait été interdit de diffusion sur Internet et sur les réseaux hertziens.

Un deuxième spot nécessiterait une adaptation pour préciser la notion de haute définition. L’argument “Vous avez la télévision haute définition” a déplu au juge des référés qui estime que ce slogan peut “être trompeuse pour un consommateur moyen”. Free doit préciser que la haute définition concerne uniquement certains programmes ou certaines chaînes mais que cette offre HD est limitée. Pour les prochains FAI qui vont s’engager sur la haute définition, c’est un enseignement riche.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur