France Télécom démarre l’Internet mobile rapide

Mobilité

L’opérateur prévoit de faire passer d’ici la fin de l’année l’ensemble de son réseau mobile Itinéris à la technologie GPRS, pour proposer une connexion Internet à 40 Kbits/s.

Pour se connecter à Internet depuis un téléphone mobile, la norme GSM est trop lente en attendant le déploiement du réseau de 3ème génération UMTS. Les opérateurs ont donc porté leur choix vers le GPRS (General Packet Radio Service, voir édition du 2 février 2000), qui a le mérite d’impliquer une mise à jour plutôt qu’une modification du réseau mobile. Or France Télécom semble prendre un peu d’avance avec l’annonce du déploiement opérationnel du GPRS à Villeneuve d’Ascq près de Lille et à Noisy-le-Grand en région parisienne.

La couverture du GPRS sera étendue début mai “dans la moitié sud de Paris intra-muros” et en juin à Villejuif et Rungis. L’opérateur prévoit que l’ensemble de son réseau Itinéris aura adopté la norme GPRS à la fin de l’année.

L’offre commerciale ne démarrera vraiment qu’en juin. Elle sera orientée vers les professionnels qui souhaitent connecter leur ordinateur portable en utilisant un téléphone ou un modem radio compatible GPRS. Les prix ne sont pas communiqués, mais la facture sera proportionnelle au volume de données téléchargées. Alors que le débit théorique dépasse 100 Kbits/s, France Télécom reste pragmatique en avançant des débits compris entre 30 et 40 Kbits/s. Quant à Cegetel, il ne prévoit pas d’offre commerciale avant la fin de l’année 2000.

L’annonce de la mise en route progressive du GPRS est aussi l’occasion pour France Télécom de dévoiler la gamme des prochains services mobiles de sa filiale Itinéris. Ils s’appuient tous sur le protocole Wap, que seul le Nokia 7110 a adopté pour l’instant en France. Et comme les premiers mobiles GPRS ne seront pas disponibles avant l’été, il faut se contenter pour l’heure du débit du GSM.

Courant mai, Itinéris proposera sur ces terminaux l’accès à la version allégée de Voilà, à savoir Voilà Mobile qui recense déjà presque 200 sites Wap. Ensuite, en juin, les mobilonautes auront accès à des fonctions de paiement sécurisé par carte bancaire. Enfin, à la rentrée, Itinéris lancera des services de discussion en ligne et de jeu en réseau. Mais vu la taille des écrans et l’ergonomie médiocre des claviers, le “fun” risque d’être limité.

Les choses pourraient changer avec l’arrivée de nouveaux appareils. France Télécom a commandé 5 millions de mobiles Wap à différents constructeurs, comme Ericsson, Motorola, Alcatel, Nortel et Sagem. L’opérateur vise 1 million d’utilisateurs des services Wap d’ici un an.

Pour en savoir plus : France Télécom


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur