France Telecom en forme malgré l’affaire du régime des taxes professionnelles

Mobilité

L’opérateur, qui affiche des résultats trimestriels solides, place sous séquestre une enveloppe de 755 millions d’euros en cas de sanction confirmée.

Conséquence de l’arrêt rendu le 18 octobre 2007 par la Cour de Justice des Communautés européennes relatif aux obligations liées au régime spécifique de taxe professionnelle, France Telecom va placer sous séquestre une enveloppe de 755 millions d’euros (sur les 798 millions d’euros a minima que l’Etat français pourrait récupérer).

Notons toutefois qu’il reste encore une décision en suspens que les autorités françaises et France Telecom attendent de la part du Tribunal de première instance à Luxembourg qui devrait survenir en 2008. En cas d’annulation de la décision par la justice européenne, le montant séquestré sera rendu à France Télécom. Sinon, le montant sera transféré à l’État.

Ce type de “provision” a été annoncé le jour de présentation des comptes financiers de France Telecom du troisième trimestre 2007. Elle “impacte la dette nette” du groupe, précise l’opérateur dans son communiqué de presse spécifique à ce dossier. Une tâche qui a surgi sur le tableau de résultats plutôt flatteurs de France Telecom. En estimation, le chiffre d’affaires trimestriel s’élève à 39,4 milliards d’euros (en hausse de 3,5% à par rapport au 3ème trimestre 2006 à base comparable). Le taux de marge brut s’élève à 37,7% ( 0,6 point par rapport au troisème trimestre 2006).

Cité dans le communiqué de presse financier, Didier Lombard, PDG de France Telecom, a souligné “une croissance significative” des branches Espagne et Royaume-Uni. Alors que la maison-mère a procédé à un changement de management pour sa division britannique : Tom Alexander, ex-CEO de Virgin Mobile au Royaume-Uni, devient CEO d’Orange UK et succède à Bernard Ghillebaert, nommé au titre d’Executive Vice President of Sales and Customer Experience du groupe.

Presque sept millions d’abonnés fixe ADSL dans l’Hexagone

En France, là aussi, les résultats sont jugés satisfaisants grâce “à une excellente saison estivale et à la poursuite du développement du haut débit, sur le marché résidentiel mais aussi mobile”. La reconnaissance est moindre pour l’activité Entreprises, qui enregistre une croissance de 2,3%, “sur un marché en pleine mutation”.

Globalement, le nombre de clients mobiles (hors opérateur mobile à réseau virtuel ou MVNO) s’élève désormais à 106,9 millions ( 15,4% en un an à base comparable). Sur les 10,5 millions de clients haut débit mobile (Edge UMTS), la France abrite les 2/3 du parc de clientèle (6,2 millions). Orange France recense 1,24 millions de clients issus des MVNO que l’opérateur héberge sur son réseau. Dossier à suivre : l’impact de la régulation tarifaire du roaming appliquée depuis cet été au sein de l’Union européenne. “L’effet de la régulation de l’itinérance mobile en Europe jouera à plein sur le quatrième trimestre”, précise l’opérateur.

Pour le volet des services d’accès haut débit ADSL pour le grand public, la base de clients s’étoffent également avec 11,4 millions de clients pour tous les pays dans lesquels France Telecom a lancé des offres ADSL ( 22,4% en un an). Dans l’Hexagone, l’opérateur recense presque sept millions de clients (6,9 millions plus précisément). Sur le segment “Multiservices ADSL” (multi play), l’opérateur recense 4,6 millions de Livebox en location ( 60,1% en un an). Les set top boxes d’Orange représentent plus des deux tiers des accès ADSL au 30 septembre 2007. La VoIP façon Orange progresse également avec 3,4 millions de clients (la moitié des clients ADSL l’ont adopté et 74% des clients louant une Livebox y accèdent).

Impact de l’Intégration de trois sociétés SSII pris en compte

Pour le volet entreprises, le chiffre d’affaires du segment ‘”Services de Communication Entreprises” est stable (5,7 milliards d’euros entre janvier et septembre 2007) : 7% en données historiques par rapport à la même période l’année précédente.

“Cette progression inclut l’impact de l’intégration de Diwan, Silicomp et Neocles que compense pour une large part l’effet défavorable des taux de change”, précise France Telecom dans son communiqué. Néanmoins, l’intégration de ses sociétés permet de renforcer le savoir-faire de France Telecom pour ses services d’Intégration et d’infogérance d’applications critiques de communication.

Pour le volet “Services de Réseaux Avancés Entreprises”, son CA trimestriel progresse de 6% par rapport à l’année dernière. “La progression annuelle du nombre d’accès IP-VPN reste soutenue, malgré le ralentissement de la migration vers les services de réseaux IP en France”, indique l’opérateur. France Telecom gère 285 000 accès IP-VPN à cette date. L’offre phare de mobilité de la division Entreprises de France Telecom (Business Everywhere) recense 550 000 utilisateurs en France ( 18,2% en un an).

Les résultats globaux de France Telecom sur l’année 2007 seront présentés le 6 février 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur