France Télécom et Motorola testent le GPRS

Régulations

France Télécom et Motorola ont expérimenté en grandeur réelle le procédé de transmission pour téléphone sans fil GPRS. Le test a permis de connecter des téléphones cellulaires à l’Internet à la vitesse de 115Kbits/s.

Les expériences de téléphonie sans fil à haute vitesse menée par le CNET (le centre de recherche et développement de France Télécom) et Motorola à Lille, courant septembre se sont avérées concluantes, ont annoncé les deux sociétés. La technologie employée, le GPRS (pour General Packet Radio Service) est un cousin de l’éprouvé TCP/IP : en découpant les données en paquets avant de les transmettre, elle permet d’atteindre un débit de 115 Kbits par seconde. Ainsi, un téléphone cellulaire Motorola a pu se connecter le 9 septembre, par infra-rouge, à un terminal, pour se connecter, de là, au réseau Internet afin d’opérer un transfert de fichiers par protocole FTP.

Le GPRS, qui résoudra les problèmes de lenteur de transmission des téléphones cellulaires actuels, sera commercialisé début 2000.

France Télécom prévoit cependant de lancer aussi des recherches en direction de la technologie Bluetooth. Cette technologie, lancée par Ericsson, IBM, Nokia, Intel et Toshiba, vise à connecter toutes les machines électroniques par liaison radio, et non plus par des fils ou des câbles.

Pour en savoir plus : le site de Motorola (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur