France Telecom note “une bonne résistance des opérations en France”

Mobilité

L’opérateur télécoms a présenté ses résultats monde du premier trimestre. En France, les services mobiles se portent bien mais le CA lié au haut débit fixe patine.

France Telecom résiste mieux à la tempête que d’autres masdotondes du secteur en Europe. Il se montre même offensif comme on a pu le constater récemment en Egypte avec Mobinil  (une montée en puissance partiellement atteinte en l’état actuel) et au Sénégal avec Sonatel.

Au premier trimestre 2009, il parvient à afficher une croissance de 0,4% (à 12,6 milliards d’euros) au 1er trimestre 2009 “dans un contexte de dégradation de l’environnement économique”. Même si l’EBITDA faiblit un peu : 4,3 milliards d’euros (- 4,4%).

L’opérateur souligne une “bonne résistance des opérations en France (+2,1%)”. Mais ce n’est pas le cas dans tous ses pays d’implantation, en particulier en Pologne (-4,7%) et en Espagne (-4,1%). Dans ce dernier pays, le groupe a profité de la publication de ses résultats trimestriels pour annoncer le rachat de la quasi-totalité des minoritaires de France Telecom Espana pour 1,3 milliard d’euros.

Le nombre global de clients s’élève à 183,5 millions au 31 mars 2009 (+6,3%), dont près de 123 millions aux services mobiles (incluant 20,6 millions clients 3G) et 13,2 millions de clients haut débit.
Sur son marché domestique, France Telecom a réalisé un CA de presque 6 milliards d’euros (5,912 milliards d’euros). Le plus fort dynamisme commercial est à relever dans les services mobiles.

Le chiffre d’affaires dédié (ligne “Services de Communication Personnels”) s’élève à 2,645 milliards d’euros au 1er trimestre 2009. ), en hausse de 7,4%. Orange enregistre une hausse de 7,8% de son nombre de forfaits au cours de cette période (17,1 millions). 68% de sa clientèle ont choisi ce type d’offres qui génèrent des revenus plus récurrents que les offres pré-payées. 

Le nombre total de clients s’établit désormais à 25,1 millions (hors les activités des opérateurs mobiles virtuels sur son réseau comme Virgin Mobile). Si on ajoute la contribution des MVNO, cela fait gonfler la base de clients d’1,8 millions, essentiellement draîné par l’offre Virgin Mobile.

Le business data mobile (SMS, MMS et “les services hors messagerie”) a contribué pour les deux tiers à la croissance du chiffre d’affaires de la ligne “Services de Communication Personnels”. Orange France recense 11,6 millions de clients Internet mobile. Sa base de clients Internet Everywhere (comprenant les clés 3G+) a considérablement augmenté : 288 000 clients contre 49 000 un an plus tôt.

Arcep, LME, e-pub : les trois freins qui expliquent le recul du CA de l’Internet fixe

Quant au chiffre d’affaires des Services de Communication Résidentiels (avec les offres triple play en particulier), il est en recul de -1,2% à 3,6  milliards d’euros.  France Telecom explique ce recul de trois manières : “impact des baisses de prix de gros décidées par l’Arcep”, “effet de la mise en place de la loi de Modernisation de l’Economie”, “recul de l’activité du e-commerce et des revenus de la publicité en ligne”.

Orange aligne désormais 8,5 millions d’accès ADSL, dont 6,8 millions de Livebox en location. 6,1 millions de clients ont adopté la voix sur IP (+32% en un an). Autres indicateurs : 2,1 millions de clients ont opté pour un mode de télévision numérique (TV sur ADSL, satellite). C’est une hausse de 69% en un an. Orange a recensé 316 000 souscriptions à son offre TV d’Orange par satellite, commercialisée depuis l’été 2008.

Sur la partie des contenus vidéos, l’opérateur signale une augmentation par quatre du nombre de téléchargements de vidéos à la demande (7,7 millions) au cours du dernier trimestre. Les bouquets de chaînes Orange Foot (commercialisé depuis le 9 août 2008) et Orange Cinéma Séries (canaux disponibles depuis mi-novembre), ont attiré 363 000 abonnés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur