France Telecom-Orange maintient le cap financier, Stéphane Richard devient P-DG

CloudRéseauxTrès haut débit

Le groupe télécoms affiche des “bonnes performances” en 2010 avec une “reconquête commerciale” en France (ADSL, mobile).

France Telecom-Orange vient de publier ses résultats 2010 sous de “bonnes performances”.

“Nous avons relancé une dynamique commerciale ambitieuse et atteint l’ensemble de nos objectifs financiers”, commente Stéphane Richard, cité dans le communiqué financier.

A partir du 1er mars, l’actuel directeur général du groupe télécoms prendra officiellement les fonctions de P-DG.

Tandis que Didier Lombard quitte plus tôt ses fonctions de Président du groupe et endosse les habits de “conseiller spécial de Stéphane Richard sur les orientations stratégiques et la vision technologique du Groupe”.

Parmi les principaux indicateurs, France Telecom-Orange a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 45,5 milliards d’euros (“+0,6% hors régulation”). La croissance a été plus forte au second semestre (+1,2%, fondée sur l’ensemble des pays d’implantation du groupe).

Son niveau EBITDA (excédent brut d’exploitation c’est-à-dire le résultat brut moins les frais généraux) se situe à 15,6 milliards d’euros (“légère érosion” de 0,9 point sur l’année à 34,4%).

Tandis que le résultat net part du groupe s’élève à 4,8 milliards d’euros en 2010 (+28%, hors cession des entités d’Orange au Royaume-Uni).

Le niveau de dette nette a diminué de 694 millions d’euros 31,8 milliards d’euros à fin 2010).

En termes de perspectives, le groupe prévoit sur 2011 “une légère croissance par rapport à l’année 2010, en données à base comparable” (hors effets de régulation) avec une érosion EBITDA limitée à environ un point.

“Le taux d’investissement devrait s’établir à environ 13% du chiffre d’affaires sur 2011”, précise le groupe.

Le nombre de clients du groupe s’élève désormais à 209,6 millions dans le monde (+6%) grâce au développement des services mobiles.

L’opérateur considère qu’il se trouve en phase de “reconquête commerciale” sur son marché domestique : il évalue sa part de marché ADSL à 36% au 4ème trimestre et 46,6% sur le marché des mobiles.

Le nombre de clients mobiles (hors MVNO) atteint 26,9 millions : + 2,3% avec 595 000 clients supplémentaires). “La progression de 5,8% du nombre des forfaits tirée par le succès des smartphones et des offres quadruple play Open”, peut-on lire dans le communiqué.

Du côté des services d’accès haut débit, le groupe indiqué avoir gagné 274 000 clients en France (avec une base de 9,2 millions).

La TV numérique est en progression rapide” : 4,1 millions d’abonnés en Europe (+ 28% soit 902 000 clients supplémentaires essentiellement en France et en Pologne).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur