France Télécom projette de se séparer de sa filiale PagesJaunes

Mobilité
Information - news

L’opérateur estime que l’activité d’annuairiste “n’est plus au coeur de sa stratégie”.

C’est une rumeur maintes fois alimentée et maintes fois démentie par la direction de France Télécom: PagesJaunes serait à vendre. Cela devient désormais plus concret. Par le biais d’un communiqué financier laconique, France Télécom a annoncé son intention de se désengager dans tout ou partie de son service d’annuaire PagesJaunes. Selon le Conseil d’administration de l’opérateur, cette activité “n’est pas au coeur de la stratégie de France Télécom”. Par conséquent, maintenir une participation majoritaire (54% en l’état actuel) dans PagesJaunes Groupe “n’est pas nécessaire”.

A l’instar de nombreux opérateurs télécoms en Europe (Telefonica, Telecom Italia, British Telecom) et aux Etats-Unis, France Télécom se résout à se séparer de l’activité d’annuairiste. L’évolution rapide du monde des télécoms oblige l’ancien opérateur public à faire des choix drastiques de priorités de développement.

Pourtant, PagesJaunes n’a pas à rougir de son bilan. Présent dans six pays (France, Espagne, Belgique, Lucembourg, Maroc, Liban), sur de multiples supports (papier, Internet, mobile) et doté de décliné de supports par cibles (PagesJaunes.fr pour le grand public, PagesPro et Europages pour les professionnels), l’annuairiste occupe une position forte dans son secteur.

Forte audience sur Internet

Avec un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros en en 2005 et 5189 salariés, PagesJaunes Groupe, coté sur Euronext Paris, est considéré comme la troisième société d’annuaires en Europe. Au premier trimestre 2006, le groupe PagesJaunes a réalisé un chiffre d’affaires de 209,4 millions deuros. C’est en France qu’il réalise près de 90% de son CA.

Son site Internet est devenu l’un des services les plus populaires. En mars 2006, Pagesjaunes.fr enregistrait 61,9 millions de visites (+40% en un an), selon les données de Cybermétrie-Médiamétrie-eStat. Une audience massive qui le placerait à la cinquième position en termes de trafic sur le paysage de l’Internet français.

Le CA Internet du groupe PagesJaunes s’élève à 63,5 millions d’euros, en hausse de 20,4% par rapport à la même période l’année dernière. Logiquement, les revenus tirés du canal Minitel baisse (- 35,5% à 10,3 millions d’euros) mais le service télématique a encore un peu de marge : au premier trimestre 2006, 11 millions de consultations ont été recensées sur le PagesJaunes 3611.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur