France Télécom recense 5 millions de clients haut débit

Mobilité

Au cours du premier semestre 2006, l’opérateur a gagné 760 000 abonnés ADSL
et a écoulé 956 000 Livebox en France.

Développement “très rapide” du multiservices haut débit ADSL, ” dynamisme” des activités mobiles, “baisse tendancielle” des services de téléphonie fixe et Internet bas débitoec’est le point de vue synthétique des grandes orientations du marché télécoms recensés par France Télécom au cours du premier semestre 2006.

Compte tenu du leadership de France Télécom dans l’Internet haut débit en France, il est intéressant de voir la progression de l’opérateur dans ce domaine : au 30 juin 2006, France Télécom recense 5,2 millions de clients haut débit en France, en hausse de 42% par rapport à l’année dernière. Presque 760 000 nouveaux clients ont opté pour l’Internet haut débit par Orange (ex-marque Wanadoo) au cours des six derniers mois. Si l’on prend en compte l’ensemble des branches européennes de France Télécom (Espagne, Pays-Bas, Royaume-Uni et Pologne), c’est un parc de 8,5 millions de clients ADSL que gère l’opérateur. Le chiffre d’affaires semestriel des services de communication résidentiels (comprenant toutes les formules ADSL) s’élève à 11,1 milliard d’euros. Soit 42% du CA global de l’opérateur historique français (25,86 milliards d’euros).

Le parc de la Livebox en location ne cesse de croître : on en recense désormais 2,5 millions sur le territoire. En six mois, 956 000 nouvelles “box” ont été écoulés. Afin de contribuer à l’émulation autour de cette passerelle multi-services haut débit, France Télécom a récemment lancé l’initiative Livebox Lab pour associer les développeurs et les jeunes pousses au développement de son produit phare grand public (voir édition du 4 juillet 2006). Une version professionnelle est également apparue dans le courant du printemps (voir édition du 28 juin 2006).

Progression des services haut débit

La voix sur IP poursuit également son ascension : France Télécom recense 1,4 million d’abonnés à ses services VoIP, en progression de 76% sur un an. Même tendance perçu du côté de la télévision numérique par Orange (ex-MaLigne TV). L’opérateur recense 306 000 abonnés TV haut débit au 30 juin 2006. Il a gagné 106 000 clients dans ce sens au cours du premier semestre qui vient de s’achever.

Après le haut débit, place au très haut débit. Plus tôt dans la semaine, France Télécom a annoncé qu’il avait raccordé en FTTH (Fiber To The Home ou fibre optique à domicile) une centaine de clients situés dans six arrondissements parisiens et cinq villes des Hauts-de-Seine. Une inititiave ultra haut débit qui intervient dans le cadre d’un pilote annoncé en début d’année (voir édition du 17 janvier 2006). Chaque client y participant est facturé 70 euros TTC par mois.

Pour les besoins de ce test à grande échelle, France Télécom a choisi une technologie innovante avec du GPON (Giga Passive Optical Network), permettant d’atteindre des débits jusqu’à 2,5 Gigabit/s en descendant et 1,2 Gigabit/s en remontant.

France Télécom aura les mains libres dans le fixe
L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) va alléger dans le courant de l’automne prochain les obligations de Fran ce Télécom sur les offres de communication destinées au grand public. Il compte également instaurer un encadrement pluri-annuel sur les tarifs des communications téléphoniques de base de l’opérateur relevant du service universel. Des mesures qui entrent dans le processus global de dérégulation des marchés de détail de la téléphonie fixe.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur