France Telecom retardé dans la réparation des câbles sectionnés en Méditerranée

Mobilité

L’un des trois câbles transcontinentaux, Sea Me We4, Sea Me We 3 et Flag a subi une deuxième coupure alors qu’il venait d’être réparé.

Les réparations des câbles sous-marins, Sea Me We4, Sea Me We 3 et Flag, sectionnés en Méditerranée vont prendre un peu plus de temps que prévu. Alors que France Telecom avait annoncé un retour à la normal pour aujourd’hui, il précise que pour le moment, un seul a pu être réparé dans les temps (dans la nuit de lundi à mardi) par l’équipage d’un navire italien. Un deuxième câble reprendra du service dès le 4 janvier a confirmé un porte-parole de l’opérateur à l’Agence France presse.

Quant au troisième, il avait en fait pu être rétabli le 25 décembre dernier. Mais aujourd’hui tout est à refaire car il a subi une seconde avarie dès le lendemain à 1400 km de la première rupture. Il devrait toutefois être remis en état le 2 janvier au soir par un navire français.

France Telecom explique que les trois premières coupures survenues en l’espace d’une demie heure, le 19 décembre ont “probablement été provoquées par l’ancre d’un navire” assurant qu’il “est extrêmement rare qu’il y ait comme cela deux incidents, dont l’un en même temps sur trois câbles majeurs”. Pour la deuxième rupture de câble du 26 décembre, l’opérateur émet l’hypothèse d’un tremblement de terre ou d’un glissement de terrain local.

France Telecom rassure ses clients par la même occasion. Le trafic Internet et téléphonie du jour de l’An généralement en forte hausse devrait transiter correctement sur le réseau reliant l’Europe à la zone Moyen-Orient-Asie impacté par ces incidents. L’opérateur a mis en place des stratégies de délestage et de reroutage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur