France Telecom serait prêt à tourner la page du commerce électronique

Mobilité

Ce segment d’activité n’étant pas une priorité pour l’opérateur et faute de repreneurs potentiels, l’opérateur pourrait fermer Alapage, Clust et Top Achat.

France Télécom envisage de plus en plus sérieusement de “fermer boutique”. Les sites de e-commerces détenus par l’opérateur, Alapage.com (produits culturels), Clust et Top Achat (équipements informatique) ne font plus recettes depuis longtemps.

Les Echos affirment que les trois sites on perdu environ 20 millions d’euros en 2007 pour un chiffre d’affaires d’approximativement 140 millions d’euros.  La cause ? Sans doute une concurrence trop forte de poids lourds du secteur de la distribution sur Internet comme Fnac.com, Amazon.fr ou des acteurs comme RueduCommerce.

France Télécom a bien tenté de vendre ces structures durant ces derniers mois mais personne ne se montre intéressé.  D’après des sources internes citées par Rue89, L’opérateur semble se résoudre à une fermeture pure et simple de ses sites, en tout cas c’est ce qu’il aurait annoncé en décembre aux représentants du personnel.

L’activité e-commerce de France Telecom compte environ 200 salariés qui, en cas de fermeture seraient reclassés dans l’entreprise. France Télécom avait racheté Alapage.com en 1999 pour 49 millions d’euros. Clust et Top Achat avaient rejoint la famille e-commerce de l’opérateur en 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur