France Telecom : un “passage de relais” accéléré au sommet du groupe

Cloud

Le P-DG Didier Lombard serait poussé progressivement vers la sortie. Stéphane Richard prendrait les manettes du groupe plus rapidement que prévu.

L’harmonie entre Didier Lombard et son “dauphin” Stéphane Richard a été de courte durée…

Selon Capital.fr, le P-DG actuel de France Telecom serait poussé progressivement vers la sortie bien avant l’échéance prévue en 2011.

“Entre les deux hommes, les désaccords de fond comme de forme se multiplient, rendant l’accélération du processus inéluctable”, selon le site du mensuel économique.

Stéphane Richard, qui occupe les fonctions de Directeur général délégué en charge des opérations France et ligne d’activités “Home”, serait tenté d’accélérer le passage de relais. Dès février, affirmait l’AFP mardi soir.

Mercredi matin, dans une autre dépêche AFP, Stéphane Richard a formellement démenti un départ anticipé de Didier Lombard. On calme le jeu ?

Statut de dirigeant opérationnel à une présidence non-exécutive

Didier Lombard ne quitterait pas ses fonctions immédiatement. Il pourrait disposer d’un statut de président non-exécutif tandis que Stéphane Richard prendrait en main le pilotage opérationnel du conseil d’administration du groupe France Telecom.

Une bascule de fonctions au sommet du groupe télécoms qui devrait intervenir entre la présentation du “projet de refondation” (stratégie, social, gouvernance) de France Telecom attendue mi-février et la prochaine assemblée générale du groupe (prévue en juin).

Cette période pourrait également servir à “remettre à plat” le comité de direction (Comex), qui sert de structure de pilotage des activités du groupe, selon une source syndicale.

“Les personnels de l’entreprise ne peuvent pas se reconstruire collectivement sur la base d’un nouveau projet avec l’ancienne équipe”, estime Sébastien Crozier, président de la section syndicale CFE-CGC/UNSA chez France Telecom – Orange.

Rappelons que, fin 2009, Barbara Dalibard, directrice des solutions entreprises de France Telecom (Orange Business Services) et membre du Comex, a démissionné de ses fonctions pour rejoindre le groupe SNCF.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur