France Télécom valide la nouvelle carte ADSL de Bewan

Cloud

Les internautes vont pouvoir choisir leur modem ADSL indépendamment de leur fournisseur d’accès. Après plusieurs mois de test, France Télécom a validé le modem ADSL PCI ST de Bewan qui offre ainsi l’interopérabilité sur l’ensemble du réseau ADSL français. De plus, le modem est compatible Windows, Mac OS et Linux, ce qui ne gâche rien. Le tout pour 135 euros.

Le constructeur français Bewan annonce son premier modem ADSL validé par France Télécom. On savait que l’opérateur historique ne pouvait plus imposer ses produits aux fournisseurs d’accès depuis la décision de l’ART (voir édition du 17 décembre 2001) mais on ignorait que l’opérateur de la boucle locale les validait désormais. Cela s’est fait par un appel d’offre lancé en juillet dernier par France Télécom”, explique Eric Teissandier, directeur commercial de Bewan, “les tests ont duré quatre à cinq mois et France Télécom a retenu quatre produits essentiellement.” Dont le Bewan ADSL PCI ST, un modem interne qui garantit donc l’interopérabilité entre les différents DSLAM (les “armoires” où sont traitées les connexions des lignes téléphoniques). Rappelons que les DSLAM, fournis par deux constructeurs, Alcatel et ECI, sont incompatibles entre eux. Cela obligeait notamment l’utilisateur à se renseigner sur le type de DSLAM auquel il était raccordé avant de choisir son modem. Le produit de Bewan élimine cette étape. Tout comme le faisait déjà le précédent modèle, le Bewan ADSL PCI qui, lui, ne possède pas la certification de France Télécom. “Nous avons répondu à l’appel d’offre uniquement avec la nouvelle carte PCI, pas l’ancienne”, justifie le directeur commercial. Plus qu’un simple certificat, cette validation “est une véritable ouverture du marché qu’on espérait depuis plusieurs mois”.

Ce nouveau modem haut débit supporte les liaisons en 512 et 1 024 Kbit/s, bien entendu. Outre la garantie qu’elle fonctionne sur l’ensemble du territoire français raccordé à l’ADSL, la carte PCI est construite avec des puces fabriquées par ST Electronics (d’où le nom de BeWAN ADSL PCI ST). Et là où il fallait quatre puces sur le modèle précédent, la version ST n’en nécessite que deux, une économie permettant d’offrir aujourd’hui le meilleur prix du marché à 135 euros. Mais Bewan conserve la maîtrise de ses cartes et développe ses propres pilotes permettant de couvrir les plates-formes Windows, Mac OS et Linux. Enfin, la carte modem est livrée avec une application de partage de connexion et un pare-feu. Un détail dont ferait bien de s’inspirer les concurrents.

PCI ou USB ?

Interopérabilité, tarifs et services viennent s’ajouter au mode PCI “plus performant que l’USB dont le partage de flux n’est pas très bien géré par le PC”, précise Eric Teissandier. De plus, le mode PCI pourrait permettre aux constructeurs et intégrateurs de commercialiser des ordinateurs prêts pour l’ADSL comme cela se fait désormais couramment avec les modem V90 actuels. Ce qui n’empêche pas Bewan de préparer un modem ADSL USB.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur