France Télécom veut faire migrer tous ses clients VoIP sur un réseau dédié

Mobilité

A fin 2006, 26% de la base de clients haut débit chez Wanadoo devraient passer en VoIP. L’opérateur veut améliorer la qualité de service.

C’est acquis : la montée du haut débit favorise l’essor des usages numériques. Mais le mouvement semble prendre de court les opérateurs. Pour le cas de France Télécom, il est grand temps d’accélérer son processus de transformation de son organisation, de son réseau et de ses services.

Après avoir resserré son comité directeur afin d’être plus efficace, Didier Lombard, PDG de France Télécom, devrait dévoiler le 14 février son plan stratégique pour mettre les bouchées doubles.

Prenons une illustration de cette transformation sous l’angle de la téléphonie numérique que France Télécom promet “abondante, pratique et confortable”, selon la devise marketing de l’opérateur.

Le marché ultra dynamique de la voix sur IP en France

A l’occasion de la présentation du service Son Haute Qualité dédié à la voix sur IP (voir édition du 2 février 2006), Pierre-Marie Bussière, Directeur de l’unité d’affaires Voix et Messageries de la division Services de communication résidentiels chez France Télécom, a donné une estimation du marché pour l’ensemble du marché télécoms en France.

Fin 2005, la part des communications téléphoniques sous IP (c’est à dire les appels au départ par l’intermédiaire d’un service VoIP) est de 15%. Elle devrait passer à 40% d’ici la fin de l’année. Un bond qui démontre le caractère ultra dynamique du marché de la voix sur IP en France.

Pour le cas de Wanadoo, environ 10% de ses clients haut débit français ont adhéré à une offre de voix sur IP à décembre 2005. A la fin de cette année, l’opérateur évoque un transfert de 25% de sa base clientèle en haut débit. Un mouvement qui accompagne la pénétration de son boîtier multi-services haut débit Livebox et de ses Liveservices dans les foyers français (voir édition du 26 janvier 2006).

Oublions un moment les statistiques pour garder un repère chiffré : pour le démarrage commercial du Son Haute Qualité prévu au printemps, France Télécom estime qu’il comptera à cette échéance un million de clients en voix sur IP.

Développement de circuits virtuels dédiés par service haut débit

Fort de cet engouement, France Télécom a enclenché un programme destiné à faire migrer tous ses clients VoIP vers un réseau dédié (un circuit virtuel ou VC dans le jargon télécoms), qui devrait s’achever d’ici la fin du troisième trimestre 2006. Ce qui va permettre à l’opérateur de favoriser une approche de qualité de service. L’opérateur va réitérer le plan mis en place pour les clients de MaLigne TV, l’offre de télévision numérique de France Télécom, qui bénéficient également d’un circuit virtuel dédié sur son réseau haut débit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur