France Telecom victime d’une étrange coupure de câbles sous-marins

Mobilité

Trois câbles sous-marins majeurs de l’opérateur ont été sectionnés ce matin en une demi-heure, affectant les liaisons Europe et Moyen-Orient.

Dans la matinée de vendredi, France Telecom a signalé que trois câbles sous-marins majeurs avait été sectionnés ce matin en un peu plus d’une demi-heure : Sea Me We4, Sea Me We3 et Flag. Les causes “restent encore imprécises”, indique l’opérateur dans un communiqué de presse.

Les coupures, survenues entre 7h300 et un peu plus de 8h00, se situent en Méditerranée entre la Sicile et la Tunisie, sur des segments reliant la Sicile à l’Egypte.

France Telecom perçoit les premières conséquence. Ainsi, le trafic BtoB entre l’Europe et l’Asie est re-routé via les Etats-Unis. Les liaisons entre l’Algérie et la Tunisie ne sont pas affectées.

En revanche, le trafic Europe vers le Proche Orient et l’Asie est interrompu plus ou moins conséquemment. Ainsi, à 07h44 UTC, ce sont les pays du Moyen-Orient qui se montraient les plus affectés à propos du tarif voix : réduction de 50 % vers la Jordanie, 68% pour les Emirats Arabes Unis, 73% pour le Qatar, 39% pour Taïwan et 82% pour l’Inde.

France Telecom a envoyé un navire-câblier qui lui sert de bateau de maintenance. Les travaux pourrraient débuter lundi matin. La situation devrait être revenue à la normale au 31 décembre, assure France Telecom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur