France Télévisions : la fin de la publicité ne concerne pas les nouveaux médias

Mobilité

Le groupe audiovisuel public va supprimer petit à petit la publicité à l’antenne. Mais sa division interactive pourra toujours profiter de l’e-pub.

La disparition progressive de la publicité sur les antennes du groupe France Télévisions a commencé lundi soir. Elle concerne les programmes diffusés après 20h30. Mais cette grande orientation est à retranscrire dans la loi. Mercredi, le projet de loi sur l’Audiovisuel passe au Sénat après un débat houleux fin 2008 à l’Assemblée nationale.

Sauf grande surprise dans les débats parlementaires qui restent, cette mesure ne touchera pas les nouveaux médias du groupe France Télévisions : Internet et terminaux mobiles. Ce qui rassure Laurent Souloumiac, Directeur général de France Télévisions Interactive.

“La régie publicitaire France Télévisions Publicité va accorder de plus en plus d’importance à l’Internet compte tenu de la volonté de la direction du groupe de se transformer en un global media (…) Néanmoins, cela ne suffira pas à combler le manque à gagner [des pertes des espaces publicitaires à l’antenne]”, commente le responsable de la “e-division” du groupe audiovisuel public qui gère notamment les sites France2.fr et France3.fr.

“L’équipe commerciale dédiée à l’Internet reste en place, elle s’est même même renforcée courant 2008.” Actuellement, la branche “e-pub” de FTP, dirigée par Delphine Rolland, comporte une dizaine de personnes (commerciaux, traffic manager…).

Internet pris en compte dans le chantier d’une filière commerciale

Plus globalement, selon la régie FTP, l’Internet entre dans un champ plus vaste de réflexion sur la mise en place d’une véritable “filière commerciale” au sein du groupe. Un des chantiers du groupe jugé prioritaire pour l’année 2009.

Selon le classement CybereStat de Médiamétrie pour le mois de novembre 2008, les sites du groupe France Télévisions ont enregistré 30,2 millions de visites, en hausse de 27% sur un an. Concernant les résultats que le groupe audiovisuel réalise sur le segment “e-pub”, il est difficile de trouver un pointage précis.

Dans le rapport annuel 2007 du groupe audiovisuel, FTP indique que la croissance des ventes de publicité sur les sites Internet et du télétexte (réalisée à travers sa branche Web Sat Pub) “se poursuit et dépasse les prévisions de 5%”. Mais cela reste assez vague.

Trois millions d’inscrits au Club France Télévisions
Le groupe France Televisions pourrait profiter d’une nouvel outil de marketing direct qui s’appelle le Club France Télévisions, un site à vocation communautaire destiné à resserrer les liens entre les téléspectateurs et les chaînes du groupe (invitations VIP aux émissions, cadeaux, informations en avant-première… ). Le groupe audiovisuel public en fait souvent la promotion à l’antenne. Et cela marche. Depuis le lancement du Club France Télévisions en 2007, la barre des trois millions d’inscriptions a été dépassée. Sachant que le groupe audiovisuel propose de mettre à disposition de “partenaires extérieurs” une partie de la base des membres ayant accepté préalablement de recevoir des offres commerciales.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur