François Fillon sèche sa visite à l’école 42 et se retrouve chahuté chez Deezer

MarketingRégulationsSocial Media
fillon-juppe-deezer

François Fillon et Alain Juppé devaient se rendre ce mercredi à l’école 42. Un rendez-vous annulé au profit d’une visite chez Deezer. Dans quel contexte ?

François Fillon et Alain Juppé ont-ils gagné au change en choisissant Deezer ?

Les deux rivaux de la primaire de droite se sont rendus, ce mercredi matin, au siège social de la plate-forme française de musique en streaming… alors qu’ils étaient initialement attendus chez 42.

À quatre jours du premier tour de la présidentielle, l’école informatique de Xavier Niel devait être le théâtre de la première réunion publique du duo depuis fin janvier (c’était chez Thales, à Mérignac)… et sceller la réconciliation.

À en croire RTL, les craintes d’un accueil hostile de la part des élèves ont compromis la visite.

Un groupe Facebook interne en avait laissé présager. Y auraient circulé des messages – aujourd’hui supprimés – appelant notamment à « balancer la farine », comme un jeune homme l’avait fait début avril lors d’un meeting de François Fillon à Strasbourg.

Il aurait également été, selon France Inter, question de trafiquer les portiques de sécurité pour accueillir le candidat Les Républicains au son d’un message particulier : « Rends l’argent », en référence aux diverses affaires dans lesquelles il est empêtré. Son épouse Pénélope aurait par ailleurs été mise en fond d’écran sur les ordinateurs.

Du côté de l’école 42, on assure que les étudiants n’y sont pour rien dans cette annulation, décidée au nom de la sécurité dans un contexte de menaces d’attentats. Reste qu’un e-mail a été, comme le souligne Capital, envoyé ce matin auxdits étudiants pour leur demander de ne « pas s’étaler » sur les réseaux sociaux et de signaler toute demande des journalistes.

Moins de turbulences chez Deezer ? La « photo de famille » qu’évoque Le Figaro ne s’est pas faite en toute tranquillité. Les médias présents sur place ont pu repérer, çà et là dans les open spaces, des « Rends l’argent », affichés sur des écrans comme sur des Post-it.

D’après 20 Minutes, il est difficile de déterminer si François Fillon a pu apercevoir ces slogans. D’autant plus que le geste n’était pas, ainsi qu’un employé l’a confié à LCI, prémédité. « Nous n’étions pas d’accord pour sa venue et on l’a fait savoir », explique l’intéressé, en ajoutant : « […] Son programme, ses idées […] Ce ne sont pas nos valeurs. On est une boîte high-tech, nous ne vivons pas dans le passé ».

 

Visite annulée de François Fillon à l’école 42 : « Un exploit », ironise Kwame Yamgnane
Sur Facebook, Kwame Yamgnane, co-fondateur de l’Ecole 42, a réagi après la polémique liée à la visite annulée de François Fillon. « La conscience politique n’est pas la principale caractéristique de nos étudiants, dirais-je. Il est certainement plus dangereux d’aller débattre de l’Europe a Science Po que de numérique a 42 », ironise-t-il dans une contribution diffusée sur le réseau social cet après-midi. « Monsieur Fillon a donc fait l’exploit pour la première fois en 20 ans que je suis plus ou moins dans des écoles d’annuler une visite. [Nicolas] Sarkozy avait failli le faire mais a eu le courage de venir et je crois qu’il en était très satisfait. » Les critiques se concentrent sur François Fillon tandis qu’Alain Juppé est épargné. « Bref, je considère que c est dommage de voir une personne qui se veut représentant de tous les Français, refuser de visiter une école, symbole de jeunesse et du numérique. »

Crédit photo : compte Twitter @FrancoisFillon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur