Frédéric Lefebvre fait tilt sur Twitter

Cloud

A peine ouvert, le compte Twitter de Frédéric Lefebvre est désactivé en raison “d’une activité étrange”. La communauté Twitter n’arrête pas de “tweetiller” le porte-parole de l’UMP.

(Update 29/11/09: le compte Twitter de Frédéric Lefebvre a été réactivé dans la nuit de vendredi à samedi)

C’est une entrée spectaculaire que Frédéric Lefebvre a réalisée sur Twitter sous le compte @Flefebvre_UMP.

Pourtant, le député des Hauts-de-Seine et porte-parole de l’UMP ne débordait pas d’enthousiasme vis-à-vis de ce réseau social.

Au printemps, il affirmait tout de go dans les colonnes du Nouvel Obs que “les mini-messages de Twitter, c’est pour faire chic mais c’est pas là que ça se passe”.

Bon, tout le monde a droit de changer d’avis mais la communauté Twitter ne l’entend de cette oreille. Le nouveau compte Twitter de Frédéric Lefebvre a été bombardé de mini-messages en 48 heures.

Ils sont souvent déposés sur un ton provocateur et caustique à la hauteur de la réputation “franc-tireur” de l’homme politique qui fait partie du premier cercle du Président de la République Nicolas Sarkozy.

“Vous êtes formidables… et drôles en plus ! Quelle imagination fertile !!” , commente l’intéressé.

Mais là, cela tourne carrément au défouloir. Des centaines de listes sont créées avec Frédéric Lefebvre comme principal centre d’intérêt. L’effet buzz est démultiplié.

Au point qu’après 48 heures d’activité intense, le compte @Flefebvre_UMP est “désactivé pour activité étrange” (Sorry, the profile you were trying to view has been suspended due to strange activity).

La rançon du succès selon l’intéressé qui s’explique sur sa page Facebook en guise de relais.

“En raison d’un trop grand nombre de ‘followers’ accumulés en si peu de temps, mon compte Twitter a été suspendu pour trafic anormal”.

Pour les autres, c’est un complot ourdi par les anti-UMP. Des membres de Twitter n’auraient pas hésité à effectuer un feedback auprès des administrateurs du réseau social pour dénoncer l’envoi de spam et le non-respect des conditions d’utilisation du service communautaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur