Frédéric Tassy (HTC): “Smartphones : Android explose, Windows Phone 7 renaît”

CloudMobilitéOS mobilesSmartphonesTablettes

IP Convergence : le DG de HTC France aborde la stratégie du groupe sur le marché effervescent des smartphones : Android, Microsoft WP7, distribution, tablettes…(Interview).

A l’occasion du salon IP Convergence, HTC a présenté ses nouvelles déclinaisons de son smartphone phare Desire : le “Desire HD” (avec un appareil de 8 mégapixels avec double flash, processeur Qualcomm 8255 Snapdragon 1 Ghz) et le “Desire Z” (modèle “slide”, appareil photo à 5 megapixels, nouveau processeur Qualcomm 7230 à 800 Mhz).

C’est l’occasion de revenir sur la percée de HTC en France sur le marché des smartphones. Les sujets ne manquent pas : Android vs WP7, concurrence, problèmes de pénurie du modèle Desire, le business des tablettes…

Interview de Frédéric Tassy, Directeur Général de HTC France (réalisée le 20/10/10).

ITespresso.fr : Quelle est la position de HTC sur le marché des smartphones en France ?
Frédéric Tassy : Dans la période six à huit mois, HTC a explosé en France sur un marché des smartphones extrêmement soutenu. Et cela va continuer dans les deux ans à venir. Il y a eu un très fort investissement de HTC sur la partie hardware, interface utilisateurs (HTC Sense), qualité des matériaux et design. Nous sommes l’un des leaders sur le marché des smartphones mais nous sommes aussi une marque jeune (le début de la commercialisation de smartphones sous la marque HTC remonte à cinq ans). Nous sommes en plein dans le retour des clients qui sont ultra-positifs. Ensuite, il y a des choix technologiques déterminants : explosion d’Android et renaissance de Windows Phone 7.

ITespresso.fr : Pourriez-vous préciser votre classement des constructeurs en France ?
Frédéric Tassy : HTC s’appuie sur les données du cabinet d’études Canalys. Le marché global de la téléphonie mobile en France en 2010, c’est 22 ou 23 millions de terminaux écoulés. Le segment des smartphones représente 9,5 millions d’unités. HTC ne communique pas d’objectifs mais Canalys considère que HTC pourrait atteindre 10% de taux de pénétration cette année en France [donc un gros million de smartphones vendus par HTC, ndlr]. Nous sommes donc derrière Apple avec l’iPhone et RIM avec son BlackBerry.

ITespresso.fr : Comment se comporte le marché des smartphones en France par rapport aux autres pays européens dans lesquels HTC s’est implanté ?
Frédéric Tassy : C’est un marché dynamique. Mais l’Allemagne et le Royaume-Uni font mieux. Les marchés du nord de l’Europe sur lesquels HTC est extrêmement dynamiques sont aussi intéressants. Historiquement, c’était une chasse gardée de Nokia. HTC se présente comme une alternative. Tout comme c’est le cas en France entre l’iPhone et HTC.

ITespresso.fr : Considérez-vous l’OS Android comme votre fer de lance ?
Frédéric Tassy : Nous avons des focus égaux Android et WP7. Après, que le meilleur gagne sur le marché mais c’est le consommateur qui le dit. HTC ne fait pas de préférence de l’un au détriment de l’autre.

(lire la suite de l’interview page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur