Free et Neuf Cegetel se battent pour l’étiquette d’opérateur alternatif leader

Cloud

Les deux FAI sont au coude à coude en termes de parcs d’abonnés haut débit. Mais Free conserve un léger avantage.

423 000 clients haut débit. C’est la différence entre le parc des abonnés résidentiels haut débit de Free (1 595 000) et celui de Neuf Cegetel (1 172 000). Sur le papier, la différence est mineure mais elle demeure importante dans les yeux des deux opérateurs qui se battent pour décrocher le titre de premier opérateur alternatif à France Télécom.

Dans ce duel, c’est donc Free qui conserve une légère avance. Mais il est vrai que son challenger, issu de la fusion entre Cegetel et Neuf Télécom, se montre très agressif. La bataille pour acquérir de nouveaux clients au quatrième trimestre le prouve : Neuf prend la main en déclarant avoir gagné 156 000 alors que Free est légèremment en dessous (149 000). Est-ce une une tendance conjoncturelle ou un début de changement structurel du marché du haut débit en France ? Difficile à savoir en l’état actuel.

Free combine dégroupage et ADSL2+

Le groupe Iliad, qui exploite le service d’accès Free, vient de communiquer son chiffre d’affaires 2005. Il s’élève à 724 millions d’euros, en hausse de 47%. Le segment du CA Internet est en hausse de 75% (578,1 millions d’euros contre 330,7 millions d’euros.

En revanche, la branche téléphonie prend un coup avec le développement de la voix sur IP. Son offre OneTel finit l’année en perdant des clients (298 000 abonnés facturés contre 328 000 il y a six mois).

Le service d’accès a tenu sa promesse d’atteindre la barre des 1,5 million de clients haut débit d’ici la fin de l’année 2005. 1,1 million d’entre eux (70% de sa base d’abonnés ADSL) sont dégroupés et profitent a priori de la technologie ADSL 2+.

En attendant la nouvelle Freebox

L’année 2006 sera marquée par l’arrivée de la nouvelle Freebox qui sera “lancée de manière à bénéficier au mieux de la rentrée 2006”. Autant dire que l’on devrait entendre parler d’un démarrage de commercialisation au printemps.

Au menu de la nouvelle Freebox : la haute définition (HD) et “de nouvelles fonctionnalités qui permettra de creuser l’écart technologique avec ses concurrents”. C’est intriguant mais moins sexy que le projet Armageddon présenté comme “un mariage total du triple play”(voir édition du 3 mars 2005) mais qui n’a jamais vu le jour.

Dans l’offre de services haut débit de Free, c’est le volet audiovisuel qui reste son point fort. Le FAI affiche 195 000 abonnés aux services payants de télévision numérique de son offre Freebox TV. Un résultat qui inclut les abonnements aux offres de télévision par ADSL du groupe Canal Plus (Canal Plus Le Bouquet et Canalsat).

On retrouve la trace de ce groupe audiovisuel dans le service de vidéo à la demande Canalplay.com qui a signé un partenariat avec Free (voir édition du 12 décembre 2005). Le FAI recense 150 000 séances VOD achetées sur le seul mois de janvier 2006.

Neuf Cegetel : réorganisation, offensive commerciale et innovation

Du côté de Neuf Cegetel, on sent également une certaine effervescence. Mais le groupe doit travailler sur deux fronts : réorganisation du groupe après la fusion survenue mi-2005 (voir édition du 16 août 2005) et la poursuite de l’offensive commerciale.

En décembre 2005, sur les 1,1 million de clients haut débit, seulement 200 000 ont basculé en dégroupage total. D’ici la fin 2007, le groupe affiche sa volonté de dépasser la barre des deux millions d’abonnés.

Sur le front des services, le bouquet Neuf TV a attiré 60 000 clients. Quant au Pack Sécurité, il a séduit 50 000 abonnés. D’autres outils pratiques comme le service payant de stockage Neuf Giga sont des initiatives intéressantes à suivre également (voir édition du 8 décembre 2005).

En termes d’innovation, Neuf Cegetel a la ferme intention de prouver ses capacités. Sa filiale Wengo, qui exploite un service de voix sur IP, le démontre régulièrement (voir édition du 24 janvier 2006). Mais le groupe télécoms recèle d’autres pépites high-tech : on pense naturellement à l’expérimentation BeautifulPhone du nom de ce téléphone hybride GSM/Wi-Fi (voir édition du 25 novembre 2005), qui a commencé en novembre. Lié à la Neuf Box, ce test constitue les prémices d’une bascule vers des offres quadruple play?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur