Free invente la téléphonie gratuite

Mobilité
Information - news

Suite à une décision de l’ART, Free propose à ses abonnés Freebox de profiter de la gratuité des appels téléphoniques sur le territoire français. Le service, gratuit et sans engagement de la part de l’abonné, sera disponible au plus tard le 25 août 2003.

L’Autorité de régulation des télécoms a tranché : Free est désormais en mesure de proposer à ses abonnés détenteurs d’une Freebox la gratuité des appels téléphoniques vers les lignes fixes du territoire métropolitain ! Grâce à un numéro fourni gracieusement et sans engagement, les clients du fournisseur d’accès pourront également s’appeler gratuitement d’une Freebox à une autre et profiter d’un tarif de 19 centimes la minute pour les appels vers les mobiles et de 3 centimes la minute pour les appels vers certains pays étrangers (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Portugal, Japon…). A noter que la gratuité des appels (hors numéros spéciaux) vers les lignes fixes sera limitée à 10 heures par mois et par abonné à partir du 1er janvier 2004. Au delà, chaque minute coûtera 1 centime, facturation à la seconde sans crédit-temps. De plus, les appels vers les Freebox à partir d’une ligne France Télécom seront facturés au tarif local quelle que soit leur origine en France métropolitaine.

Selon Free, le service sera disponible dès l’application par France Télécom de la décision de l’ART, soit le 25 août 2003 au plus tard. Les heureux possesseurs d’une Freebox n’auront qu’à brancher un poste téléphonique sur l’une des deux prises disponibles au dos du boîtier, sans obligation d’abonnement ou frais de mise en service. Ils pourront ainsi utiliser parallèlement leur connexion ADSL, leur ligne téléphonique France Télécom et leur ligne Freebox ! L’opérateur proposera à ses abonnés ADSL classiques l’échange de leur modem contre une Freebox “nouvelle génération” début 2004.

Une question en suspens

Le différend entre France Télécom et Free portait sur le mode de facturation appliqué aux appels d’une ligne fixe vers les Freebox. L’opérateur alternatif souhaitait attribuer à ses Freebox des numéros non géographiques dits “universels et personnels”, commençant par 08 7x, et profiter de l’offre d’interconnexion indirecte de France Télécom qui lui laisserait le choix du tarif des appels. France Télécom préférait de son côté soumettre Free au mode d’interconnexion directe, dans le cadre duquel les modalités tarifaires sont soumises à négociations entre les parties. L’ART a finalement considéré que le mode d’interconnexion directe “est mieux adapté” à la situation et a fixé au 1er juillet 2004 la date à laquelle les deux protagonistes devront avoir trouvé un terrain d’entente sur les tarifs. Mais l’autorité de régulation a également estimé que “la situation particulière du litige entre France Télécom et Free justifiait la mise en oeuvre immédiate, à titre transitoire, des modalités techniques et tarifaires de l’offre d’interconnexion indirecte actuellement fournie par France Télécom (…)”. En l’occurrence, l’ART a retenu le tarif des communications Azur de France Télécom, soit celui d’une communication locale. Gageons que l’opérateur historique fera tout son possible pour réévaluer ce mode de facturation d’ici le 1er juillet 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur