Free lance l’ADSL à 30 euros !

Cloud

L’ADSL à 30 euros, ou plus exactement à 29,99 euros (!), telle est l’offre que doit lancer le fournisseur d’accès Free courant octobre. Un prix canon, le moins élevé du marché et de loin, pour un accès haut débit à 512 Kbits/s comme tous les autres. Plus fort encore, Free annonce qu’il n’y aura pas de frais d’ouverture et que le modem sera offert.

Après plus d’un an d’attente (voir édition du 11 janvier 2001), le fournisseur d’accès Free s’apprête à lancer une bombe sur le marché des offres ADSL. Free annonce un forfait haut débit à 512 Kbits/s en réception (128 Kbits/s en émission) pour moins de 30 euros (29,99 exactement). Soit 15 euros de moins que la concurrence (et dix euros de moins qu’Oreka qui fait une offre à 40 euros, voir édition du 22 août 2002). C’est ce que révèlent, en exclusivité, nos confrères de SVM dans un dossier consacré aux offres Internet de la rentrée. Et Free, qui indique que ce prix compétitif “a vocation à baisser dans le futur”, s’engage à répercuter automatiquement ces baisses sur les forfaits de ses abonnés.

Pas de frais d’ouverture, mais de fermeture

Et ce n’est pas tout ! Free ne se contente pas de lancer l’accès ADSL le plus économique, il simplifie les conditions d’accès : pas de frais d’ouverture de ligne et le modem est offert, mais avec un seul filtre. Il faudra donc s’en procurer d’autres pour chacune de ses prises téléphoniques. Ceux qui possèdent déjà un modem bénéficieront, en échange, de deux mois d’abonnement gratuits. Et comme pour enfoncer le clou, il n’y aura aucun engagement de durée. Mais il s’agit peut-être d’un tour de passe-passe, car des frais de fermeture de l’accès sont prévus en cas de résiliation. Frais qui “ne pourront dépasser la somme de 99 euros TTC”, peut-on lire sur le site de Free.

L’inscription s’effectuera en ligne et le modem sera envoyé par voie postale. Deux modèles de modem seront proposés. Le premier, de marque Freebox, ne concerne que les habitants de Paris et de Courbevoie et se connecte en USB ou via un port réseau Ethernet. Le second, un Sagem Fast 800 USB, concerne tous les autres abonnés potentiels. A savoir toute personne habitant dans une zone couverte par les équipements de France Télécom. A noter que si le modem est fourni gratuitement, il n’est pas pour autant donné. Ainsi le contrat stipule que “la fourniture de l’équipement de connexion (modem) est inclus dans le prix du forfait. Le modem reste la propriété insaisissable de Free Telecom SA”.

Des services supplémentaires à Paris et Courbevoie

Il semble que le choix d’un modem différent pour les zones de Paris et de Courbevoie soit lié à une offre de services supplémentaires pour ces deux villes. Ainsi, les conditions générales de vente précisent que les abonnés “Freebox” (c’est aussi le nom du service), et uniquement ceux-ci, auront accès à un “abonnement télévisuel” et à un “service de téléphonie”. Ce dernier apporte en plus de l’accès Internet haut débit deux lignes téléphoniques supplémentaires, dont les numéros seront de la forme “0811 xx xx xx”. Les appelants seront facturés par France Télécom au prix d’un appel local, quel que soit le lieu de l’appel, en France métropolitaine. Les appels effectués depuis ces deux lignes seront facturés par Free Telecom.

Au final, cette offre est tout de même des plus alléchantes. Seulement, il faudra patienter encore un peu. L’ADSL à 30 euros sera lancé “avant le 30 octobre”. Le temps, pour les FAI concurrents, de réajuster leurs tarifs ?

Retrouvez tous les détails des offres d’accès Internet de la rentrée dans le numéro d’octobre de SVM (n° 208), en kiosque dès le 19 septembre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur