Free Mobile entre dans le club AFOM

Cloud

Le groupe Iliad-Free intègre l’Association française des opérateurs mobiles, qui rassemble opérateurs réseaux et MVNO. Au nom du développement de Free Mobile.

Free Mobile devient membre de l’Association française des opérateurs mobiles (AFOM). Celle-ci s’en “félicite” dans un communiqué de presse.

“Cette adhésion marque l’engagement de Free Mobile à promouvoir les intérêts et l’image de la téléphonie mobile en France, conformément à la vocation de l’AFOM.”

C’est une petite victoire pour l’AFOM car Xavier Niel, vice-président du conseil d’administration du groupe Iliad-Free qu’il a co-fondé, n’apprécie guère les clubs réunissant ses concurrents.

“Trop cher et inutile”, argue-t-on du côté du “FAI trublion”.

En tant qu’opérateur télécoms, Free a toujours fui des organisations comme l’Association française des fournisseurs d’accès et des services Internet (AFA) ou la Fédération Française des Télécoms (FFT).

Les membres de l’AFOM sont des interlocuteurs incontournables de Free Mobile, qui a obtenu en début d’année la quatrième licence 3G, prévues en 2012.

Outre les opérateurs réseaux,on y trouve également les opérateurs mobiles virtuels (MVNO) comme Virgin Mobile ou  NRJ Mobile.

Certes, Free donne un signe de bonne volonté de coopération et d’implication sur le marché de la mobilité.

Officiellement, on ne parle pas de business dans l’enceinte de ce club mais de “sujets de société non concurrentiels, relatifs à la téléphonie mobile et appelant une réponse collective des opérateurs mobiles”.

Mais l’adhésion de Free Mobile à l’AFOM pourrait indirectement favoriser des relations commerciales avec Orange, SFR et Bouygues Telecom. Car les négociations sur le volet de l’itinérance 3G sont tendues.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur