Free Mobile : Xavier Niel et Eric Besson se chamaillent sur Twitter

Marketing

Via Twitter, le patron de Free Mobile interpelle le ministre de l’Economie numérique : le manque de réactivité du gouvernement sur le dossier de la portabilité fait défaut au nouvel opérateur (bonus vidéo).

Premier clash sur Twitter de Xavier Niel qui vient titiller Eric Besson dans la journée de samedi. Même si le ministre en charge de l’Economie numérique avait tendu la perche ces derniers jours.

Le patron de Free Mobile s’impatiente à propos du maillon faible de la portabilité.

En raison de la forte demande de souscription à Free Mobile, le dispositif permettant de conserver son numéro mobile tout en changeant d’opérateur est saturé.

C’est gênant pour le bon déroulement de la souscription chez le nouvel entrant dans la téléphonie mobile.

Seule une concertation entre les opérateurs permettra de débloquer la situation.

“3 semaines sans action sur la portabilité cela fait des 100aines de milliers d’abo[nnements] en attente d’une [carte] SIM : agissez plus, parlez moins !”, s’emporte Xavier Niel sur Twitter en s’adressant au ministre de l’Economie numérique.

Eric Besson ne se démonte pas. “Je le fais, Xavier. Nous en reparlerons”, rétorque l’intéressé également par le biais de Twitter.

Auparavant, Xavier Niel avait balancé “Au Ministre de faire son job: agir dans l’intérêt du consommateur en imposant le respect de la loi (porta en 3j / desimlockage immédiat)”

Le patron du nouvel opérateur défend bec et ongles son premier bilan, toujours en 140 caractères.

“Free a fait son job: des centaines de milliers d’abo libérés et ravis, qui ont divisé leur facture, sur un réseau qui fonctionne.”

Trois tweets diffusés au grand public en une journée, un record pour Xavier Niel plutôt peu disert en termes de micro-blogging.

Vendredi, le ministre de l’Economie numérique avait demandé à l’ARCEP de procéder à une deuxième vérification de la couverture réseau de Free Mobile, en raison des soupçons qui pèsent sur la réelle portée.

Le régulateur des télécoms demandait l’assistance de l’Agence nationale des fréquences radio pour l’aider à effectuer les relevés techniques plus efficacement.

“Free suite et fin. Ai évidemment donné mon accord pour que l’ANFR apporte son appui à l’ARCEP. Laissons la travailler maintenant”, précise Eric Besson, toujours par le canal Twitter.

“En sollicitant l’ARCEP, je suis dans mon rôle et j’applique la loi. Seule à pouvoir vérifier en tte indépendance si le réseau est ok”, avait-il diffusé auparavant.

Plus tôt, il affirmait : “Rien contre X Niel . Rien contre Free. Mais tout pour la défense du consommateur.”

Au-delà de cette altercation sous forme de tweet clash, Eric Besson taquine souvent Xavier Niel. Et vice-versa.

Lors de la cérémonie des voeux 2012 de l’ARCEP organisée le 18 janvier, le ministre de l’Economie numérique avait taclé Xavier Niel à propos de l’obtention de la licence opérateur.

Petit extrait vidéo de Silicon.fr enregistrée sur place.

Crédit photo : © icetray – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur