Free offrira 1 024 Kbits/s au prix des 512 en 2003

Cloud

Le fournisseur d’accès Free annonce qu’il sera en mesure d’offrir des débits de 1 024 Kbits/s aux abonnés à la Freebox. C’est-à-dire ceux qui ont la chance de se retrouver sur le réseau dégroupé du fournisseur d’accès. Les autres bénéficieront également du très haut débit pour le même prix, mais un peu plus tard.

“Les abonnés à la Freebox bénéficieront de l’ADSL à 1 024 Kbits/s.” Michaël Boukobza, le directeur général adjoint de Free, est formel. Le modem propre au réseau dégroupé de Free, dont les livraisons commencent la semaine prochaine, apportera le très haut débit aux abonnés parisiens et à ceux de certaines villes de la banlieue. Une agréable consolation pour ces internautes qui ont dû patienter plus d’un mois avant d’espérer surfer en haut débit (voir édition du 22 novembre 2002).

Si la voie descendante offrira du 1 Mbits/s, le porte-parole du fournisseur d’accès avoue ne pas être “encore en mesure de révéler les débits de la voie montante”. A priori, ils devraient être de 256 Kbits/s, voire de 128 Kbits/s. “De toute façon, ce n’est pas ce qui préoccupe le plus les internautes”, estime le responsable. Sauf pour ceux qui souhaitent installer un serveur Web ou FTP sur leur machine. Michaël Boukobza jure cependant que Free n’a aucune volonté de restreindre ce genre de services.

1 Mbit/s pour 30 euros par mois !

Les “freeboxiens” ne resteront pas longtemps privilégiés par rapport aux autres abonnés de Free ADSL, ceux rattachés à des lignes non encore dégroupées. “D’ici fin juin 2003, les abonnés non Freebox basculeront également au 1 024 Kbits/s”, confirme Michaël Boukobza. Et sans modification du tarif de 30 euros par mois. Du moins, ceux de la région parisienne et des grandes villes de province, précise le dirigeant. Plus exactement, la mise à niveau se fera avec le dégroupage de la ligne de l’abonné pour qui l’opération sera transparente, à l’exception d’une courte interruption de service due au basculement de la ligne des DSLAM de France Télécom vers ceux de Free.

Bref, d’ici un peu plus de six mois, Free offrira à nombre de ses abonnés l’ADSL à 1 024 Kbits/s pour moins de 30 euros par mois. Qui dit mieux ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur