Free se lance dans la catch-up TV à sa manière

Cloud

La filiale d’accès Internet du groupe Iliad propose aux diffuseurs audiovisuels une solution de télévision de rattrapage clé en main.

La catch up TV, ou télévision de rattrapage, va-t-elle se généraliser sur toutes les chaînes? Ce ne serait pas pour déplaire à Free qui vient de lancer une offre de solution de contenus à la demande en direction des quelques 200 chaînes actuellement diffusées sur la Freebox.

Pour mémoire, le principe développé avec la catch up TV permet à un auditeur de visionner à la demande un contenu précédemment diffusé sur le réseau hertzien de la chaîne. Initiée par Arte (avec Arte +7), la télévision de rattrapage est également adoptée par M6 (M6 Replay) et Canal Plus (Canal Plus à la demande).

Si les principaux diffuseurs nationaux disposent déjà de leurs propres offres catch up TV, Free pourrait bien accélérer le mouvement. La solution, développée par Cognac-Jay Image (filiale du pôle Multimédia du groupe TDF) et La Banque Audiovisuelle est censée offrir aux éditeurs de chaînes “une totale liberté” du mode de commercialisation de leurs flux délinéarisés.

Une commercialisation de leurs programmes via la télévision sur IP qui devrait permettre aux diffuseurs audiovisuels de générer des revenus complémentaires.

Accélérer le mouvement

Du côté des utilisateurs, les contenus à la demande des chaînes seront accessibles à partir d’une touche de la télécommande du décodeur vidéo de la Freebox. Il restera à vérifier que ce type de service est effectivement plébiscité par les abonnés.

Pour l’heure, aucun éditeur n’a annoncé son adoption de la solution. “Mais cela ne saurait tarder“, indique-t-on du côté de Cognac-Jay Image, “probablement la semaine prochaine.” Enfin, l’offre n’est pas exclusive à Free. Le temps que Neuf et Orange se réveillent et la prestation pourrait très vite devenir une offre standard des fournisseurs d’accès.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur