Free Télécom sur les traces d’AOL

Mobilité
Information - news

La filiale télécoms de Free lance un nouveau forfait similaire, à 1 franc près, à celui d’AOL. Cette nouvelle offre, 98 francs les 50 heures, est certainement la plus intéressante du marché si l’on excepte l’offre illimitée (et les déboires qui vont avec) d’AOL. La concurrence n’a semble-t-il pas encore réagi. Net-up lance aussi de nouveaux forfaits et promet un produit exceptionnel pour bientôt.

98 francs les 50 heures de connexion, communications comprises ! C’est le nouveau forfait que lance aujourd’hui Free Télécom. Après AOL (voir édition du 17 janvier 2001), la filiale du fournisseur d’accès gratuit Free.fr est donc le deuxième FAI grand public à offrir un forfait qui tend vers l’illimité pour moins de 100 francs. Et c’est un franc de moins que celui d’AOL. Si la direction de Free Télécom déclare ne pas s’être fixé d’objectif en termes de nombre d’abonnés, ils n’en espèrent pas moins un grand succès. Au delà de l’offre économiquement aussi intéressante que concurrentielle (moins de 2 francs l’heure de surf ou 3,26 centimes la minute), Free Télécom met en avant la qualité de son réseau et des services techniques pour attirer de nouveaux adhérents. Pour mémoire, Free.fr dénombre 1,6 million d’inscrits dont la moitié dits “actifs”. L’inscription à ce nouveau forfait n’implique aucun engagement de durée. En revanche, l’enregistrement se fera uniquement par voie postale (un RIB à joindre à un formulaire “papier” à remplir) contrairement à l’inscription à Free. Au delà des 50 heures incluses, l’internaute sera facturé au prix Internet France Télécom (voir édition du 23 février 2001), soit 14 centimes par minute de connexion.

Deux nouveaux forfaits chez Net-up

Parallèlement à l’annonce de Free Télécom, Net-up enrichit son offre avec deux nouveaux forfaits : 29 francs les 5 heures et 129 francs les 40 heures. Cette dernière offre est assortie d’une promotion qui permettra aux 10 000 premiers abonnés avant le 31 août de bénéficier d’un doublement de leur temps de communication, soit 80 heures. Ce qui leur reviendra à 1,61 franc de l’heure mais pendant 3 mois seulement. A ces nouveaux forfaits s’ajoutent les anciens : 49 francs les 10 heures, 69 francs les 20 heures, et le 1 heure “à la carte” qui passe de 5 à 6 francs. En réaction au forfait de Free Télécom, Net-up s’apprête à lancer très prochainement “un nouveau concept avec des prix super compétitifs”, selon le porte-parole de la société qui ne peut nous en dire plus pour le moment. Un forfait illimité ? Une offre ADSL vraiment bon marché ? 100 heures pour 100 francs ?

Le pavé dans la mare que lance Free Télécom ne suscite pas encore de réactions de la part de la concurrence. Chez Infonie, “on ne définit pas la stratégie commerciale en fonction de celle de Free”. Aucune offre nouvelle en vue, donc. Pas de réponse du côté de Club-Internet et Wanadoo, ni même de LibertySurf ou WorldOnline. Mais l’arrivée prévue de l’interconnexion forfaitaire illimitée (voir édition du 9 avril 2001) et le (trop lent) développement de l’ADSL avec le dégroupage de la boucle locale devraient stimuler un marché dont les acteurs semblent se regarder en chiens de faïence avant de lancer des initiatives.

Pour en savoir plus :

* L’offre détaillée de Free Télécom

* Les forfaits de Net-up


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur