Le Freebox Replay, nouveau talon d’Achille de Free ?

Cloud
Mécontentement (Shutterstock)

A la faveur d’une mise à jour “importante” de la Freebox, le Net et les réseaux sociaux se font l’écho du mécontentement qui monte contre la catch-up TV maison (Freebox Replay) de Free. Explications.

Les utilisateurs de Free sont souvent pionniers dans de multiples domaines (première box à hériter d’un NAS par exemple, ou gratuité des appels vers les mobiles). Mais ils ont aussi (trop ?) souvent l’impression d’essuyer les plâtres et de subir divers désagréments parfaitement inconnus des utilisateurs d’autres fournisseurs d’accès Internet. La chose se vérifie encore aujourd’hui, nous allons le voir.

Une mise à jour intéressante…

Il est d’abord question d’un nouveau firmware pour le Freebox Player (le boîtier relié au téléviseur) avec une mise à jour à la clé. Mise à jour à laquelle sont habitués les freenautes et qui se révèle cette fois importante car, outre l’arrivée d’une mosaïque HD pour la télé et diverses améliorations et autres petites nouveautés, elle introduit la compatibilité du boitier TV avec le Bluetooth.

Pour quoi faire ? Pour relier sans fil à ladite Box un clavier, une souris ou tout autre périphérique Bluetooth. Et s’il est possible d’ajouter d’emblée, via un menu ad hoc, des périphériques Bluetooth « génériques », il devrait être possible sous peu d’ajouter une manette Bluetooth ou un clavier Bluetooth vendus par… Free ! Des périphériques bluetooth sans doute très prochainement proposés dans la boutique Freebox en ligne, à côté des câbles, des Freeplugs et autres accessoires en tous genres.

… Mais la grogne monte contre Freebox Replay

Le Freenaute n’est pas plus exigeant qu’un autre internaute français mais il tient aux promesses qui lui ont été faites, et notamment l’accès à certaines fonctionnalités prévues par son forfait.

Or, l’une de ces fonctionnalités semble poser problème à de très nombreux utilisateurs : le Freebox Replay. Autrement dit la solution maison de Catch-Up TV (ou télé de rattrapage).  Outre qu’elle n’a pas été mise à jour depuis belle lurette, et notamment qu’elle ne tient pas compte de la floraison de nouvelles chaines (essayez par exemple d’accéder à une reprise d’une émission de D8) apparues au cours des derniers mois, son fonctionnement est entaché de nombreux bugs, blocages et tenter aux « heures de pointe » d’accéder à une émission en différé relève du parcours du combattant.

Or, très longtemps après l’avoir annoncé dans son magazine télé (AKTU), Free – sans doute consciente de l’inanité de Freebox Replay – a déployé une option payante (« premium ») qui permet d’utiliser dans des conditions plus « normales » ce service de catch-up tv, mais en se délestant d’un petit supplément tarifaire, ce qui va à l’encontre de l’intérêt du consommateur et de la promesse originelle qui lui avait été faite.

Le site spécialisé Univers Freebox a notamment confirmé que le FAI avait bel et bien déployé cette option payante, les abonnés ne s’acquittant pas de cette dime supplémentaire devant se satisfaire d’un service incomplet, instable voire totalement inutilisable aux « heures de pointe ».

Certes Free avait pris les devants en arguant sur son site Web que TV Replay était “proposé sans surcoût”  mais “sous réserve de disponibilité”. Est-ce pour autant excusable ?

Et nombre de freenautes et d’habitués des réseaux sociaux s’interrogent à voix haute : les dysfonctionnements sont-ils vraiment fortuits ou sont-ils la conséquence de bridages volontaires destinés à convaincre un nombre croissant d’abonnés frustrés de passer à l’option payante ?

La question mérite d’autant plus d’être posée qu’en cas d’accès saturé (ou prétendu comme tel) le freenaute voit désormais un message barrer son écran de télé qui lui propose le pass prioritaire qui « garantit l’accès au service même aux heures les plus demandées (entre 19 et 22h) » moyennant 0,99€ pour une soirée ou 3,99€ par mois !

Et notre confrère Guillaume Champeau de Numerama de s’insurger : « Free aura du mal à justifier sa décision par un prétendu engorgement de bande passante qu’il n’aurait pas vu venir. L’option est préparée et a été annoncée commercialement depuis au moins le mois de juillet 2010… Que n’a-t-il mis à jour ses serveurs depuis, pour accompagner l’augmentation de trafic aux heures de pointe, comme le font l’ensemble de ses concurrents qui proposent eux aussi de la catch-up TV sur leur box ADSL ou fibre ? »

Et Numerama de conclure : « S’il est réellement incapable depuis bientôt trois ans de délivrer le service à une qualité convenable dans le cadre du forfait de base, Free devrait supprimer purement et simplement TV Replay de cet abonnement (et devenir ainsi le seul des gros FAI à ne pas le proposer), et ne délivrer le service de TV de rattrapage qu’à ceux qui décident d’acheter l’option. Mais en vendant un prétendu “accès prioritaire” à la bande passante plutôt qu’un accès à TV Replay, Free cherche à s’épargner des difficultés juridiques avec les chaînes de télévision qui lui fournissent ses programmes pour qu’ils soient diffusés gratuitement sur TV Replay, et non pour qu’ils soient revendus sous la forme d’un abonnement déguisé ».

L’émission Arrêt sur Images se demande pour sa part si ce serait là « une solution temporaire pour Free en raison d’un trafic trop élevé ou une manière de maximiser ses profits en faisant payer un service censé être gratuit ? […] Un embouteillage qui peut rapporter gros ? ».

Et Arrêt sur Images rappelle au passage que certains programmes (ceux du service public notamment, qui justifient par ailleurs le paiement d’une redevance de plus en plus onéreuse) doivent être diffusés gratuitement pendant 7 jours, comme l’a prévu le législateur !

Univers Freebox rapporte enfin de nombreux témoignages selon lesquels le ‘Pass Prioritaire’ est proposé à n’importe quel moment de la journée et non aux seules heures d’affluence (entre 19h et 22h). Notre confrère a tenté d’interroger Free qui s’est refusé à s’exprimer sur le sujet, mais notre confrère croit savoir que la résolution de ce problème fait partie des priorités du FAI. A suivre…

———————————————————————————————

Quiz : Connaissez-vous bien Free ?

 

(crédit image: Shutterstock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur